AMERIQUE/HONDURAS - Plus de 400.000 mineurs au travail dans les décharges, les champs, les hôtels, les restaurants et dans les rues

mercredi, 21 juin 2017

Internet

Tegucigalpa (Agence Fides) – Au Honduras, plus de 400.000 enfants et adolescents sont contraints à travailler pour survivre. Selon une étude menée par l’Institut national de la Statistique (INE), au cours de ces cinq dernières années, le nombre de mineurs qui travaille a augmenté de 40.000 unités, passant de 379.000 à 598.000. Il s’agit de 15,3% de la population hondurienne d’âge compris entre 5 et 17 ans. La Commission nationale des Droits fondamentaux indique que, souvent, les enfants sont contraints à des journées de travail exténuantes, dont la durée peut atteindre 16 heures. Ce qui a pour conséquence que 61% d’entre eux abandonnent l’école pour se dédier seulement à leur travail.
Selon l’étude de l’INE, quelques 3 enfants travailleurs sur 4 sont des garçons employés majoritairement dans les secteurs de l’agriculture, de la pêche, du commerce, des hôtels, des restaurants, des services communaux et de l’industrie manufacturière. Les fillettes sont quant à elles employées dans le cadre d’activités domestiques où elles sont exposées à des abus physiques et émotifs, outre à être sous-payées. Les décharges constituent un autre scénario dans lequel a lieu l’une des pires formes de travail des mineurs, à savoir la collecte de déchets solides. Dans le secteur informel enfin, les enfants sont souvent utilisés par leurs parents pour réaliser des ventes ambulantes dans les rues, contribuant ainsi à la subsistance de la famille. (AP) (Agence Fides 21/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network