VATICAN - Nouvelle édition de la revue Omnis Terra

mardi, 13 juin 2017 oeuvres pontificales missionnaires   animation missionnaire   missionnaires  

missioit

Cité du Vatican (Agence Fides) – La deuxième édition numérique d’Omnis Terra, la revue plurilingue de culture et mission des Œuvres pontificales missionnaires, est désormais en ligne. En ouverture, elle présente « Le Laos et le sang des Martyrs », un article du Père Roland Jacques, OMI, se basant sur la Béatification des 17 martyrs intervenue à Vientiane le 11 décembre dernier pour décrire l’histoire tourmentée de cette petite Eglise d’Asie. A suivre l’article intitulé « From outsider to President: 100 days of Donald Trump » (D’intrus à Président : 100 jours de Donald Trump » NDT) d’Andrew Spannaus alors que Gianni Valente présente, en italien, « L’art de Frère Sidival Fila », artiste franciscain qui réalise ses œuvres en récupérant des matériaux pauvres ou obsolètes. « Dans ses travaux, la trame « brute » de la matière redevient le lieu où se révèle la gratuité des choses ».
Le Père Stanislaus Jebamalai, SJ et Antony Arulraj sont les auteurs de « India’s Demonetization and its impact on the poor » (« la démonétisation indienne et son impact sur les pauvres » NDT) alors que Luis Badilla nous emmène à l’autre bout du monde, en Colombie, dans l’attente de la visite du Pape pour analyser le processus de réconciliation nationale. Rouphael Zgheib nous décrit en revanche « La présence chrétienne au Liban » et le Père Silvano Zoccarato, PIME, nous relate l’expérience de 50 ans de jumelage entre le Diocèse italien de Trévise et la mission d’Amban, au Cameroun.
Des réflexions et expériences d’un Curé de Buenos Aires avec les enfants des rues sont contenues dans l’article « De donde puede nacer una esperanza para los Chicos de la Calle » (« D’où peut naître une espérance pour les enfants des rues » NDT) d’Adrian Bennardis. Toujours d’Amérique latine et plus précisément de Bolivie, provient le témoignage du laïc italien Giovanni Forasacco, qui est passé « de l’amour pour la Création à l’amour pour les plus petits (« Dall’amore per il creato all’amore per gli ultimi » en italien NDT), en vivant une expérience missionnaire dans la forêt amazonienne. Par ailleurs, Mélanie Njonou, fonctionnaire camerounais en retraite, a mis sur pieds une entreprise s’inspirant des principes de l’Evangile pour lutter contre la pauvreté et l’inégalité.
Avec « Vivre la joie de l’Evangile », Pierre Diarra nous livre un guide à la lecture de la Exhortation apostolique Evangelii Gaudium du Pape François, en soulignant certaines indications susceptibles d’aider à trouver des chemins pour annoncer l’Evangile de manière nouvelle, dans les différents contextes sociaux et géographiques contemporains.
Le centenaire de la fondation de l’Union pontificale missionnaire a fourni l’occasion pour réfléchir sur la nature, le rôle et l’actualité de cette Œuvre, au travers des contributions de divers spécialistes, qui sont contenues dans le volume « La Mission fait l’Eglise » (« Mission makes the Church » en anglais NDT) du Père Fabrizio Meroni, PIME.
Cette deuxième édition numérique d’Omnis Terra est également enrichie par le reportage photographique de Monika Bulaj, dédié au thème « Egypte, la symbiose antique entre islam et Christianisme ». « En Egypte, si vous voulez vous libérer du mal, c’est chez les chrétiens que vous devez aller. Les musulmans le savent. Le peuple cherche la Croix, la Vierge Marie, Saint Georges et surtout les santons de l’Eglise copte. C’est cette promiscuité millénaire, inconnue en Occident et de l’Eglise de Rome, que les auteurs des attentats ont voulu frapper ». (SL) (Agence Fides 13/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network