AFRIQUE/CAMEROUN - Deux enfants, auteurs d’un attentat suicide dans un camp de réfugiés

lundi, 5 juin 2017

Internet

Kolofata (Agence Fides) – Deux enfants portant des explosifs sur eux se sont fait exploser le 3 juin dans les environs d’un camp de réfugiés sis au nord du Cameroun, camp qui accueille des civils ayant fui les attaques de Boko Haram au Nigeria. Dans le cadre de cet attentat, 9 personnes ont trouvé la mort outre les deux terroristes alors que 30 autres ont été blessées. Les deux enfants sont entrés dans la ville de Kolofata, à quelques 10 Km de la frontière nigériane, avant l’aube, en se faisant passer pour des réfugiés à la recherche de nourriture avant le début du jeûne du ramadan. Au cours de ces dernières années, le nord du Cameroun a subi la déferlante de violence créée par les rebelles islamistes de Boko Haram au Nigeria. Les réfugiés nigérians ont envahi le pays à partir de la frontière et les résidents locaux se sont vus contraints de fuir de leurs maisons. Les autorités locales ont signalé que ces dernières explosions ont eu lieu au lendemain de celle provoquée par deux jeunes filles dans le village voisin de Djakana, explosion qui avait provoqué la mort des deux auteurs de l’attentat et deux blessés parmi les membres de la force civile locale d’autodéfense. (AP) (Agence Fides 05/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network