AFRIQUE/REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - Situation dramatique à Alindao

mercredi, 31 mai 2017 groupes armés   réfugiés  

Bangui (Agence Fides) – Outre à Bangassou (voir Fides 30/05/2017), le Diocèse d’Alindao connaît, lui aussi, une situation dramatique. Selon des nouvelles parvenues à l’Agence Fides, le Père Olaf Derenthal, missionnaire spiritain (Congrégation de l’Esprit Saint) à Mombaye a été contraint à s’enfuir Dimanche 28 mai, en compagnie de ses confrères et de différents membres de sa communauté pour se rendre sur le territoire de la voisine République démocratique du Congo.
Mombaye, qui se trouve sur le territoire du Diocèse d’Alindao, dans le sud de la République centrafricaine, connaît une forte tension suite à la crainte d’attaques de la part de combattants antibalakas. Jusqu’à présent, étaient présentes sur place les seules milices de la Seleka, avec lesquelles l’Eglise locale avait trouvé une entente afin d’empêcher les violences mais, au cours de ces derniers mois, les tensions ont augmenté avec l’arrivée de groupes armés qui se sont séparés des formations principales. A Mombaye, trois quarts des 24.000 habitants ont fui sur l’autre rive du fleuve, qui marque la frontière avec la République démocratique du Congo. Quelques 5.000 personnes sont bloqués sur les bancs de sable présents sur le fleuve Bangui Kété dans l’attente d’entrer sur le territoire de la RDC.
A Alindao, au moins 148 personnes ont été tuées alors que les évacués ayant trouvé refuge en ville sont au nombre de 16.000 dont plus de 14.000 ont été accueillis dans les structures du Diocèse par sept prêtres et des bénévoles de la Caritas. (L.M.) (Agence Fides 31/05/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network