ASIE/COREE DU SUD - Exhortation de l’Archevêque de Séoul au nouveau Chef de l’Etat

jeudi, 11 mai 2017 politique   paix   réconciliation   eglises locales   liberté religieuse   droits fondamentaux   economie  

Séoul (Agence Fides) – « Se faire tout à tous », ainsi que le déclare Saint Paul dans sa première Lettre aux Corinthiens : telle est l’exhortation pleine de clairvoyance que S.Em. le Cardinal Andrew Yeom Soo-jung, Archevêque de Séoul, a adressé au nouveau Président de la République de Corée, le catholique Moon Jae-in, issu du Parti démocrate. Dans le Message de félicitations envoyé par l’Archidiocèse de Séoul à l’Agence Fides, le Cardinal affirme : « Les 19° élections présidentielles ont constitué un moment crucial pour l’avenir de notre pays. Je voudrais exprimer mes félicitations à M. Moon Jae-in pour son élection mais aussi remercier les autres candidats pour leur dur labeur ».
« Les citoyens de notre pays – poursuit le texte – ont confié au Président Moon une importante responsabilité. Je prie qu’il « se fasse tout à tous » (1 Co 9, 22). J’offre des prières à Dieu afin qu’Il lui donne force et sagesse pour affronter les difficiles défis que la Corée devra relever ».
Le souhait exprimé par le Cardinal Yeom est en particulier que « M. Moon exerce ses fonctions en recherchant la justice, la paix et le bien commun, surtout en ce qui concerne le soin des plus vulnérables ». « Que Dieu vous bénisse – conclut le bref message envoyé à Fides – alors que vous vous préparez à exercer votre service à la République de Corée et à ses citoyens ».
L’Eglise en Corée apprécie chez le nouveau Président son approche, déjà annoncée, d’ouverture et de négociation dans les relations avec le Nord. Les observateurs l’associent à la politique menée par son prédécesseur et Prix Nobel, Kim Dae-jung, lui aussi catholique. Pour construire la paix et la réconciliation dans la péninsule coréenne et conjurer les vents de guerre, le nouveau Président entend relancer la coopération économique pour contribuer au bien-être de la population coréenne au Nord. Ceci est considéré par le Président coréen comme la juste voie pour faire baisser la tension et procéder en direction d’une progressive réunification. (PA) (Agence Fides 10/05/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
politique


paix


réconciliation


eglises locales


liberté religieuse


droits fondamentaux


economie