AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD - Prise de position de l’Evêque de Kimberly sur le chômage des jeunes

vendredi, 5 mai 2017 justice   economie   jeunes  

Johannesburg (Agence Fides) – « Il y a bien peu à célébrer lorsque des millions de jeunes sud-africains sont au chômage » dénonce S.Exc. Mgr Abel Gabuza, Evêque de Kimberly et Président de la Commission épiscopale Justice et Paix de la South African Catholic Bishop’s Conference (SACBC), dans une déclaration publiée à l’occasion de la fête internationale du travail, le 1er mai.
Le Président de la Commission épiscopale Justice et Paix a ajouté que « le chômage des jeunes a atteint dans notre pays des niveaux dangereux et de nombreux jeunes chômeurs risquent d’être victimes de la drogue, du trafic d’êtres humains, du recrutement de bandes criminelles et de la manipulation de la part d’hommes politiques sans scrupules désireux de les recruter pour provoquer des protestations violentes et déstabiliser la vie politique ».
Mgr Gabuza demande par ailleurs au gouvernement de revoir sa politique d’aides salariales pour les jeunes, dans la mesure où celles-ci constituent en réalité « une initiative hasardeuse, coûteuse et insoutenable qui subventionne les sociétés privées et augmente leurs marges de profit, sans créer pour elles l’obligation de former les jeunes et d’offrir à une partie d’entre eux un emploi stable ».
Seule une transformation économique radicale peut résoudre le drame du chômage des jeunes – souligne l’Evêque. « Malheureusement – remarque-t-il – la culture courante des responsables politiques, qui est enracinée dans la corruption et les politiques clientélistes, est privée de la capacité éthique de réaliser une telle transformation économique, radicale et inclusive ». (L.M.) (Agence Fides 05/05/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network