AFRIQUE/MADAGASCAR - Religieux capucin tué dans l’assaut de son couvent

mercredi, 26 avril 2017 banditisme  

Antananarivo (Agence Fides) - Un capucin malgache de 46 ans, le Père Lucien Njiva, a été tué dans la nuit du 22 au 23 avril au couvent d’Ambendrana Antsohihy.
Selon ce qu’indique à l’Agence Fides le Père Eric Franck Randriamiandrinirinarivo, Directeur de Radio Don Bosco Madagascar, « aux alentours de 01.00 locales, au moins cinq bandits ont attaqué le couvent, agressant et blessant un jeune diacre de 26 ans, Jérémy. Entendant les cris du diacre, le Père Lucien Njiva est accouru en brandissant un fusil de chasse mais les bandits l’ont tué en ouvrant le feu à l’aide d’un fusil d’assaut Kalachnikov ».
« Le diacre a été transporté dans une structure hospitalière de la capitale, Antananarivo, alors que les forces de l’ordre ont annoncé l’arrestation de plusieurs personnes en relation avec l’homicide du Père Lucien Njiva » indique le Père Randriamiandrinirinarivo.
Les bandits voulaient s’emparer de la cloche du couvent. Les capucins étaient parvenus à éventer une première tentative de vol au cours de la Semaine Sainte, lorsque les bandits avaient attaqué le couvent, toujours durant la nuit, mais avaient été mis en fuite par la réaction des religieux. La cloche a été cachée mais ceci n’a pas suffi à décourager les malfaiteurs.
Le Directeur de Radio Don Bosco Madagascar explique que « depuis longtemps, les vols de cloches des églises se sont multipliés afin d’en extraire les métaux avec lesquels elles sont faites et de les revendre au marché noir, ce qui constitue une affaire très rentable ».
L’attaque contre le couvent d’Ambendrana Antsohihy représente seulement la dernière d’une série d’assauts contre des couvents et églises catholiques. Avant le meurtre du Père Lucien Njiva, l’épisode le plus grave avait consisté dans l’attaque, au cours de la nuit du 1er avril, du couvent des Sœurs de Notre-Dame de la Salette d’Antsahatanteraka Antsirabe, assaut s’étant accompagné de violences sexuelles perpétrées sur certaines religieuses et postulantes (voir Fides 08/04/2017). Selon la presse locale, quatre assauts accompagnés de saccages contre autant de couvents ont été enregistrées en cinq semaines. (L.M.) (Agence Fides 26/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network