AMERIQUE/BRESIL - Neuf autres paysans tués dans le cadre d’un conflit agraire

samedi, 22 avril 2017 droits fondamentaux   indigènes   agriculteurs  
Communauté indigène au Brésil

Communauté indigène au Brésil

Mato Grosso (Agence Fides) – Neuf personnes tuées : tel est le bilan du dernier massacre provoqué par un conflit agraire au Brésil. Le massacre a eu lieu voici quelques jours sur un site de la commune de Colniza à quelques 1.000 Km de Cuiabá, mais la nouvelle a été rendue publique seulement hier, 21 avril.
La nouvelle a été annoncée par la Commission Pastorale de la Terre (CPT) qui a affirmé qu’il s’agit d’un nouveau massacre de pauvres paysans, victimes de bandes criminelles envoyées et payées par des responsables de grandes entreprises de la région pour intimider et, si nécessaire, tuer les petits entrepreneurs agricoles et les paysans. Voici seulement quelques jours, a été publié le rapport sur la violence dans la zone intitulé « conflits en zone rurale au Brésil 2016 » (voir Fides 19/04/2017).
Le Bureau de Sécurité publique du Mato Grosso a confirmé la tragédie, précisant que le massacre avait été l’œuvre d’un groupe d’hommes cagoulés. Sur place a été déployée l’armée dans la mesure où il s’agit d’un lieu difficile d’accès dans une région habitée par quelques 100 familles. Selon le dernier sondage réalisé par la Commission Pastorale de la Terre (CPT), 6.601 familles du Mato Grosso vivent dans des zones de conflits agraires, la majeure partie desquelles se trouvent dans le Parc national Xingu, sur les territoires des communes de Querencia, Canarana et São Felix do Araguaia. (CE) (Agence Fides 22/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network