ASIE/YEMEN - Plus de trois millions d’enfants non scolarisés à cause des conflits armés

lundi, 27 mars 2017

USAID U.S. Agency for International Development

Sanaa (Agence Fides) – Avec la guerre qui s’est intensifiée au cours de ces deux dernières années, le nombre d’enfants qui ne fréquentent plus l’école au Yémen a doublé. Il s’agit de 3,5 millions d’adolescents et de jeunes, une génération perdue pour l’un des pays les plus pauvres du monde. Le conflit s’est exacerbé en 2015 et, depuis lors, selon les Nations unies, les conflits armés ont fait enregistrer quelques 7.700 morts dont au moins 1.546 enfants dans un pays où la moitié de la population totale – 27 millions de personnes – a moins de 18 ans. La guerre a vidé 1.640 écoles dont 1.470 ont été détruites ou endommagées alors que les autres servent de casernements ou de refuges pour les évacués.
En outre, plus d’un million d’élèves sont désormais sans école, sachant qu’à ceux-ci viennent s’ajouter 1,6 millions d’enfants privés de scolarisation avant même le déclenchement de la guerre. Les enfants non scolarisés, abandonnés, cherchent de petits travaux, mendient ou sont recrutés par les parties au conflit, comme les 1.500 enfants soldats recensés par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Dans les régions où les conflits armés sont moins nombreux et où les écoles demeurent ouvertes, les classes sont surpeuplées et les enseignants sont souvent en grève pour protester contre le non paiement des salaires. Ces enfants représentent également une proie facile pour les groupes islamistes radicaux qui profitent du conflit pour renforcer leurs rangs au Yémen. Pour compenser l’école, de nombreux jeunes s’orientent vers les centres coraniques ou les cycles de formation dans les mosquées. (AP) (Agence Fides 27/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network