AMERIQUE/REPUBLIQUE DOMINICAINE - Rencontre des Diocèses frontaliers

vendredi, 24 mars 2017
"Deux pays mais une seule Eglise engagée en faveur

"Deux pays mais une seule Eglise engagée en faveur des migrants"

Barahona (Agence Fides) – Par le biais d’un communiqué publié hier, le groupe des représentants des Diocèses frontaliers d’Haïti et de la République dominicaine, qui se sont réunis le 21 mars pour analyser les problèmes communs (voir Fides 23/03/2017), a déclaré que l’Eglise catholique réaffirme son engagement à fournir aux migrants en situation irrégulière les services qui contribuent à leur faire obtenir des documents. Cet engagement est motivé par la communion avec le Pape François et par son message à l’occasion de la Journée mondiale du Migrant et du Réfugié 2017.
L’Evêque de Barahona, S.Exc. Mgr Andrés Napoleón Romero Cárdenas, qui a accueilli la rencontre, a été chargé de lire le document et a déclaré : « Notre Eglise a pour mission d’œuvre pour le bien-être des deux peuples, de lutter pour préserver l’harmonie et le respect de la dignité des migrants, en particulier des enfants sans défense et sans voix » qui ont été au centre du Message du Pape de cette année.
Les Présidents des Commissions pour la Pastorale des Migrants des Conférences épiscopales des deux pays, Leurs Excellences NN.SS. Mons. Launay Saturné (Haïti) et Diómedes Espinal de León (République dominicaine), ont souligné que, même s’il s’agit de deux pays distincts, ceux-ci constituent une seule Eglise et cet engagement n’entre pas dans le domaine politique mais constitue un service aux frères parce que nous sommes tous enfants de Dieu.
Le document parvenu à Fides exprime la ferme espérance des Evêques et de l’Eglise locale que tant le Président dominicain Danilo Medina Sánchez que son homologue haïtien, Jovenel Moïse, tiendront leurs promesses électorales de manière à ce qu’Haïti n’ait plus à migrer à la recherche de meilleures conditions de vie et que le pays puisse éradiquer l’impunité, la corruption et les autres problèmes sociaux. Un autre engagement important est lié à l’enseignement dans les écoles gérées par l’Eglise catholique, toujours dans la perspective de l’accueil et du soutien aux migrants. (CE) (Agence Fides 24/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network