EUROPE/ITALIE - Journée mondiale de l’eau

mercredi, 22 mars 2017

Internet

Rome (Agence Fides) – Le Pape François en personne lancera le débat global prévu à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau se célébrant ce jour, 22 mars. En effet, au terme de l’Audience générale, place Saint-Pierre, débutera WATERSHED, le premier d’une série de programmes et d’activités prévus pour les cinq prochaines années. Actuellement, de par le monde, ce sont près d’un milliard de personnes qui sont privées d’eau sûre. Selon les données du Conseil mondial de l’eau, 923 millions de personnes n’ont pas accès à des sources d’eau potable sures, à savoir 319 millions en Afrique sub-saharienne – soit 32% de la population – 554 millions en Asie – 12,5% de la population – et 50 millions en Amérique du Sud – soit 8% de la population.
Parmi ces régions, la Papouasie Nouvelle Guinée a la plus faible disponibilité – seuls 40% de ses habitants ayant accès à des sources d’eau propre. La suivent la Guinée équatoriale (48%), l’Angola (49%), le Tchad et le Mozambique (51%), la République démocratique du Congo et Madagascar (52%) ainsi que l’Afghanistan (55%). Au total ce sont 12% de la population mondiale qui n’ont pas accès à des sources d’eau propre alors que 3,5 millions de décès par an sont imputables à des maladies liées à l’eau.
Inondations, typhons, tsunamis, orages, tempêtes, cyclones, sécheresse et famine font par ailleurs de l’eau une menace pour des millions de personnes qui subissent les effets extrêmes des changements climatiques. Selon l’Organisation météorologique mondiale, ils représentent environ 75% de l’ensemble des catastrophes.
Récemment, on a assisté aux inondations dévastatrices qui frappent le nord du Pérou (voir Fides 16/03/2017). Outre les événements climatiques aux effets catastrophiques, le manque ou la faiblesse des ressources en eau potable et en sources hydriques pour le bétail et l’agriculture provoquent une grave crise alimentaire dans quatre pays déjà dévastés par des conflits armés, à savoir le Nigeria, le Soudan du Sud, la Somalie et le Yémen, dans lesquels 20 millions de personnes n’ont accès ni à la nourriture ni à l’eau. Dans la Région somalienne de l’Ethiopie, des milliers de personnes meurent parce qu’elles ne disposent pas même d’un verre d’eau (voir Fides 21/03/2017). (AP) (Agence Fides 22/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network