AFRIQUE/EGYPTE - De la possibilité pour un chrétien de fréquenter l’Université d’al-Azhar

vendredi, 10 mars 2017 université   islam   instruction   dialogue  

arabpress

Le Caire (Agence Fides) – Il n’existe pas de prescriptions juridiques qui empêchent à un chrétien de s’inscrire à l’Université islamique d’al-Azhar. Cependant cela est appelé à demeurer théorique surtout parce que l’entrée éventuelle d’un étudiant chrétien au sein de cette institution universitaire sunnite présupposerait de sa part une familiarité avec le coran, de facto impraticable de la part de ceux qui ne sont pas musulmans. Telle est, de manière synthétique, la conclusion des discussions animées enregistrées ces jours-ci en Egypte après que le député Mohammed Abu Hamed ait annoncé son intention de présenter une proposition de loi permettant aux chrétiens de fréquenter les cours et de se diplômer à al-Azhar, principale Université de l’islam sunnite. Selon le Président par intérim de l’Université, Ahmed Hosni, les chrétiens éventuellement intéressés à suivre des études près l’institution islamique doivent d’abord connaître par cœur de vastes parties du coran. Le cheick Abbas Schumann, sous-secrétaire d’al-Azhara, a lui aussi fait remarquer que les études et les cours suivis auprès de cette université « ne sont pas adaptés aux chrétiens » parce qu’ils présupposent comme conditions d’admission une connaissance approfondie ainsi qu’une mémorisation d’amples sections du livre sacré de l’islam. Le Pr. Abdel Fuad, Doyen de la faculté d’études islamiques, a en revanche rejeté l’ensemble de la discussion, la qualifiant de provocation inutile à une époque où il serait conseillable d’éviter tout prétexte de nouveaux conflits sectaires, simplement parce que les chrétiens égyptiens n’ont manifesté aucune intention de s’inscrire à l’Université d’al-Azhar. (GV) (Agence Fides 10/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network