AMERIQUE/VENEZUELA - Enfants de la péninsule de La Guajira contraints à l’abandon scolaire pour survivre grâce à la vente de carburant

mercredi, 15 février 2017 pauvreté  

Internet

Maracaibo (Agence Fides) – Dans la péninsule vénézuélienne de La Guajira, la contrebande de carburant constitue une alternative pour survivre qui voit principalement impliqués des enfants. Depuis 08.00, des milliers d’enfants ravitaillent en carburant le plus de véhicules possible. A la frontière, en effet, le prix de l’essence est très élevé. Remplir un réservoir au Venezuela coûte un peu plus d’un USD contre 28 USD en Colombie. Par conséquent, dans une région comme celle de La Guajira où, à cause des fortes températures, l’agriculture et l’élevage ne sont pas praticables, ce marché génère des revenus. A la frontière avec la Colombie, et en particulier dans la partie partagée avec le département de La Guajira dans l’Etat de Zulia, le passage de combustible est évident tout comme la vente illégale à l’intérieur de ce même territoire vénézuélien. Malgré les hausses de prix, le coût de l’essence au Venezuela continue à être le plus bas du monde. Depuis décembre dernier, à la frontière, le carburant est vendu à des prix internationaux pour éviter la contrebande. Toutefois, il continue à représenter une affaire rentable qui voit impliqués de nombreux enfants qui, pour survivre, abandonnent l’école, sur une terre qui ne fournit pas beaucoup d’options pour aller de l’avant, dans un pays où la crise économique touche les besoins fondamentaux de l’être humain, à savoir l’alimentation. (AP) (Agence Fides 15/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network