AFRIQUE/SOMALIE - Deux attaques des Shabaabs en quelques jours contre les forces de sécurité kenyanes

jeudi, 2 février 2017 groupes armés  

Mogadiscio (Agence Fides) – Les miliciens somaliens d’al-Shabaab ont attaqué le 31 janvier un commissariat de police dans la petite ville de Mandera, non loin de la frontière entre les deux pays, tuant un nombre non mieux précisé d’agents de police kenyans. Le 27 janvier, les Shabaabs avaient attaqué également un camp fortifié de l’armée kenyane sis à Kulbiyow, en territoire somalien à la frontière entre les deux pays. Selon les autorités de Nairobi, l’attaque a provoqué la mort de neuf militaires kenyans et d’un nombre non précisé d’assaillants.
Le camp était défendu par 120 militaires alors que le groupe assaillant était composé de plus de 500 personnes. L’assaut a été conduit en trois vagues successives, la première formée par des recrues sans expérience, de jeunes somaliens recrutés de force et peut-être quelques kenyans, lesquels ont attaqué les militaires immédiatement après l’explosion de deux voitures piégées à l’entrée du camp. A cette première vague, qui enregistré les pertes les plus graves chez les attaquants, ont fait suite deux vagues de combattants expérimentés, somaliens et étrangers, sachant que la troisième vague était accompagnée de photographes chargés de documenter la prise de moyens cuirassés en dotation dans les forces armées kenyanes. Après avoir fait main basse sur quelques dotations militaires, les Shabaabs se sont retirés avant l’arrivée des renforts. (L.M.) (Agence Fides 02/02/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network