AFRIQUE/GAMBIE - Nouveau Président « pour la réconciliation nationale » après 22 années de présidence pour son prédécesseur

lundi, 5 décembre 2016 elections  

Adama Barrow

Banjul (Agence Fides) – Le Président de la Gambie, Yahya Jammeh, cèdera le pouvoir en janvier, après avoir perdu les élections du 1er décembre, remportées par Adama Barrow. Par leur vote, les électeurs ont mis fin de manière démocratique à 22 ans de gouvernement d’Yahya Jammeh, qui était arrivé au pouvoir par le biais d’un coup d’Etat en 1994 et avait été par la suite réélu trois fois de suite. Yahya Jammeh a dans tous les cas reconnu sa défaite. Adama Barrow a déjà commencé les consultations en vue de la formation du nouveau gouvernement et a rencontré le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique occidentale et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas.
Le premier point à l’ordre du jour du nouveau Président consiste dans la libération des prisonniers politiques et des opposants de Yahya Jammeh. Adama Barrow a félicité ce dernier pour avoir reconnu sa défaite, « un fait pas toujours usuel en Afrique ». Le Président élu a en outre déclaré que Yahya Jammeh pourra continuer à vivre dans le pays comme un citoyen ordinaire et qu’il ne veut pas « conduire une chasse aux sorcières », ouvrant le chemin à la réconciliation nationale. La Gambie compte une population de 1.929.000 habitants dont 43.000 catholiques. (L.M.) (Agence Fides 05/12/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network