AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - « La miséricorde, chemin de paix pour le Soudan du Sud » selon l’Evêque de Tombura-Yambio

lundi, 14 novembre 2016 année de la miséricorde   réfugiés   guerres  

Juba (Agence Fides) – « Nous devons être miséricordieux les uns avec les autres afin que la paix prévale dans notre société » a déclaré S.Exc. Mgr Barani Eduardo Hiiboro Kussala, Evêque de Tombura-Yambio, au Soudan du Sud, lors de la cérémonie de clôture de l’Année Sainte de la Miséricorde, qui a eu une signification spéciale dans ce pays, bouleversé depuis décembre 2013 par la guerre civile.
Dans une note envoyée à l’Agence Fides, le Père Bazia Boro Elario Zambakari, Directeur de Radio Anisa, affirme que des milliers de prêtres, de religieux, de religieuses et de fidèles ont pris part hier à la célébration solennelle au cours de laquelle a eu lieu le rite de fermeture de la Porte Sainte.
« Tombura-Yambio est l’un de Diocèses du Soudan du Sud où la violence a explosé à partir de 2013, deux ans après l’indépendance, entre les forces fidèles au Président, Salva Kiir Mayardit, et celles fidèles à l’ancien Vice-président, Riek Machar, qui se traduit par de fréquents affrontements comportant des massacres de civils qui fuient actuellement en masse » affirme le Père Zambakari.
« La dernière attaque, remontant au 10 novembre, a provoqué des milliers d’évacués et de réfugiés qui ont passé la frontière avec la République démocratique du Congo et la République centrafricaine, à la recherche de la sécurité tant désirée » conclut le Directeur de Radio Anisa.
La guerre civile a attisé les haines ethniques au point qu’une série d’affrontements tribaux est venue désormais se superposer à l’affrontement politique et militaire entre S. Kiir et R. Machar. (L.M.) (Agence Fides 14/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network