AFRIQUE/REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - Annonce de l’ouverture d’une enquête sur le comportement des troupes de l’ONU

samedi, 12 novembre 2016 justice   onu  

Le Ministre de la Justice, Flavien Mbata

Bangui (Agence Fides) – Le Ministre de la Justice de République centrafricaine, Flavien Mbata, a annoncé l’ouverture d’une enquête suite à la mort de quatre manifestants – des sources de Fides indiquent que le nombre des morts serait de six – tués au cours de la manifestation ville morte du 24 octobre dernier (voir Fides 11/11/2016). Le Ministre a expliqué d’une part que l’enquête veut faire la lumière sur le comportement des casques bleus de la Mission de l’ONU en Centrafrique (MINUSCA) accusés d’avoir ouvert le feu à hauteur d’homme contre les manifestants et d’autre part enquêter sur les organisateurs de la contestation et sur certains éléments centrafricains ayant été vus sur les lieux des manifestations.
L’organisateur de la contestation, Gervais Lakosso, coordinateur du Groupe de Travail de la Société Civile, a été arrêté le 7 novembre. Selon une déclaration préliminaire des avocats de ce dernier, parvenue à l’Agence Fides, il se serait rendu en compagnie de Marcel Mokwapi, Président des Consommateurs Centrafricains, dans un Commissariat de la Police administrative pour répondre à une convocation. Les deux hommes ont été arrêtés sous différents chefs d’inculpation dont ceux d’attentat contre la sécurité intérieure de l’Etat, d’incitation à la haine et à la violence et pour avoir provoqué des blessures mortelles.
Les avocats des deux inculpés font remarquer que la Police administrative n’est pas compétente en ce qui concerne les enquêtes de police judiciaire et qu’elle a violé les droits de leurs clients en ne leur permettant pas d’avertir leurs familles, omettant de leur rappeler quels sont leurs droits, dont celui de nommer un avocat. (L.M.) (Agence Fides 12/11/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network