ASIE/INDONESIE - Une croix réalisée par un artisan musulman, symbole de la Journée indonésienne de la Jeunesse

jeudi, 6 octobre 2016 jeunes   journée mondiale de la jeunesse   eglises locales   dialogue   justice   paix   islam   christianisme  

P.P.

La croix de la Journée indonésienne de la Jeunesse

Manado (Agence Fides) – La croix des jeunes a été le symbole prégnant de la Journée indonésienne de la Jeunesse tenue à compter du 4 octobre et qui s’est achevée aujourd’hui à Manado. Ainsi que l’a appris Fides, la croix en question, faite de bambou et de rotin, a en effet été réalisée par un artisan musulman. L’œuvre est, par elle-même, signe de cette « unité dans la diversité » et de l’harmonie entre les religions différentes qui constitue la devise de l’Indonésie ainsi que le thème central de la Journée de la Jeunesse, intitulée : « La joie de l’Evangile dans une société plurielle ».
« La croix est le symbole de ces journées – a déclaré S.Exc. Mgr Joseph Suwatan, Evêque de Manado. Elle a été pèlerine et est passée de main en main, voyageant au travers des Paroisses du Diocèse de Manado », symbolisant le chemin de ceux qui « veulent cueillir le fruit de la croix, qui est l’amour, afin de construire la paix » a-t-il remarqué.
De nombreux musulmans ont accueilli et honoré la croix comme symbole de paix au cours de ce pèlerinage diocésain. Le Père Albert Sudjoko, théologien et enseignant au Grand Séminaire de Pineleng, au Nord Sulawesi, raconte à Fides : « La croix est, pour les chrétiens, la sagesse de Dieu qui aime et donne la vie. Progressivement, la population indonésienne est entrée dans la signification de la croix de la Journée des jeunes. Elle ne constitue pas un signe de conflit ou de conquête mais bien un signe de respect, d’accueil et de charité réciproque et elle exprime le désir de maintenir l’harmonie et de développer la paix en Indonésie ».
La croix a occupé une place d’honneur au cours de la cérémonie de clôture comme lors de la Messe d’ouverture du 4 octobre au stade de Manado, après une joyeuse marche comprenant chants, danses et prières, laquelle a impliqué plus de 2.600 jeunes présents dans le Nord Sulawesi en provenance de 37 Diocèses indonésiens.
Les liturgies ont été célébrées par l’Evêque de Manado, S.Exc. Mgr Joseph Suwatan, alors qu’étaient également présents dans le cadre de la Journée de la Jeunesse, le Nonce apostolique, S.Exc. Mgr Guido Filippazzi, l’Archevêque de Djakarta, S.Exc. Mgr Ignatius Suharyo, Président de la Conférence épiscopale, et S.Exc. Mgr Pius Riana Prapdi, Président de la Commission épiscopale pour les jeunes, ainsi que 24 autres Evêques et plus de 100 prêtres.
L’événement a eu un vaste écho sur les réseaux sociaux notamment pour permettre à tous les jeunes qui auraient voulu être présents mais n’ont pu se rendre sur place pour des motifs d’organisation d’en bénéficier. Outre un site Internet, des comptes spécifiques sur Twitter, Instagram et Facebook ont permis de transmettre en direct de nombreuses activités du grand événement, partageant ainsi paroles, clichés et vidéos.
« Au terme de la manifestation, les jeunes retournent dans leurs villes d’origine en ayant acquis une plus grande conscience et avec la mission de partager avec leurs amis, leurs familles et leurs communautés locales l’expérience faite à Manado. Des valeurs telles que l’amour et la paix sont contagieuses » a conclu S.Exc. Mgr Pius Riana Prapdi. (PA) (Agence Fides 06/10/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
jeunes


journée mondiale de la jeunesse


eglises locales


dialogue


justice


paix


islam


christianisme