AMERIQUE/BOLIVIE - Missionnaire parmi les jeunes alcooliques de la forêt amazonienne

lundi, 5 septembre 2016 missionnaires   pauvreté  

APG23

La Paz (Agence Fides) – Giovanni Forasacco avait 54 ans lorsqu’il quitta l’Italie pour se rendre comme missionnaire en Bolivie. Il était entré au sein de la Communauté Pape Jean XXIII, fondée par le Père Oreste Benzi, et mûrit dans ce cadre le choix de vivre en pleine forêt amazonienne, dans la région du Haut Beni, avec un groupe d’alcooliques afin de les accompagner dans leur désintoxication. Ainsi que l’indique la note parvenue à Fides, il s’agit de personnes sans espoir, dont la seule possibilité de survie est représentée par l’isolement dans la jungle. En leur compagnie, il cultive des bananes, du café, du riz et annonce la parole de Jésus en leur traduisant la revue « Pain quotidien », bimestriel contenant la Parole de Dieu de chaque jour et les méditations du Père Benzi, mais surtout il les écoute et comprend leurs misères.
Dans la forêt, les conditions de vie sont extrêmement difficiles : chaleur humide, insectes qui tourmentent tout au long de la journée, extrême pauvreté. Aucun autre missionnaire n’était parvenu à rester aussi longtemps sur place mais Giovanni Forasacco donne toutes son énergie à ces hommes détruits par l’alcool et par une vie de misère. Avec l’aide de donations provenant d’Italie et de projets de l’Union européenne, il construit un nouveau hangar dans lequel le petit groupe peut vivre plus dignement. En mai de cette année, il était rentré en Italie pour collecter une fois de plus des fonds pour poursuivre ces travaux mais il meurt à l’improviste le 29 août, alors qu’il travaillait sa terre bien aimée, à l’âge de 63 ans. Il avait laissé pour consigne qu’il voulait être enterré face à la chapelle de cette petite communauté de personnes blessées aux côtés d’un jeune hôte mort voici quelques années. (SL) (Agence Fides 05/09/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network