AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Appel d’un pasteur évangélique contre les homicides ethniques

samedi, 6 août 2016 groupes armés  

https://radiotamazuj.org/en/article/yei-bishop-warns-against-ethnic-killings

Elias Taban

Juba (Agence Fides) – « Si nous ne voulons pas finir comme la Somalie, nous devons arrêter de commettre des homicides tribaux et apprendre en revanche à vivre ensemble comme des frères et sœurs » a déclaré « l’évêque » Elias Taban de l’église évangélique presbytérienne de Yei, mettant en garde la population du Soudan du Sud contre la haine et les meurtres ethniques dans tout le pays.
Le pasteur évangélique a dénoncé les meurtres de vagabonds perpétrés sur base ethnique perpétrés dans les rues du pays. « Le meurtre sélectif dans nos rues constitue notre principal problème et nous devons le reconnaître sans honte et sans peur. Il faut y mettre fin si nous voulons la paix dans le pays » a déclaré Elias Taban.
Le responsable évangélique a souligné que le slogan populaire du Soudan du Sud « One Persone One Nation » sera privé de signification si les citoyens se tuent réciproquement sur la base de leurs ethnies.
Elias Taban a conseillé aux sud soudanais d’embrasser la diversité ethnique pour le bien de la paix et du développement du pays. « Tu dois être fier de ta tribu – a-t-il déclaré. Je suis Kaliko en terme de tribu et je suis fier de l’être. Par suite, si tu es Dinka, Nuer, Kakwa, Pajulu, tu dois être fier de l’être » a-t-il conclu.
Entre temps, la situation dans le pays demeure précaire après les affrontements entre les forces du Président Salva Kiir et celle de l’ancien Premier Vice-président, Riek Machar. Le gouvernement de Juba a accepté « en principe » le déploiement d’une force régionale venant appuyer les 12.000 Casques bleus déjà présents afin de contribuer à l’application de l’accord de paix d’août 2015 et d’assurer la protection et l’assistance humanitaire aux civils. (L.M.) (Agence Fides 06/08/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network