ASIE/ISRAEL - Critique du projet de loi sur les ONG de la part d’une association d’inspiration chrétienne

samedi, 16 juillet 2016 droits fondamentaux  

Christian Aid

Jérusalem (Agence Fides) – Le 11 juillet dernier, la Knesset a approuvé une loi obligeant les ONG recevant plus de 50% de leur financement d’institutions et de gouvernements étrangers à déclarer publiquement lors de toutes leurs interventions et initiatives – dans les espaces publics, la presse et sur Internet – leur dépendance de fonds provenant de l’étranger. Des critiques ont été faites par William Bell, conseiller de l’ONG Christian Aid à propos de cette norme, en ce qui concerne les initiatives se déroulant en Israël et dans les territoires palestiniens occupés. « Cette loi – a déclaré notamment W. Bell – représente une tentative claire visant à limiter ou à faire taire des voix qui s’expriment contre l’injustice. La majeure partie des organisations auxquelles la norme sera appliquée sont actives sur le terrain de la défense des droits fondamentaux, et parmi elles se trouvent également les partenaires israéliens de Christian Aid, de B'Tselem et Breaking the Silence”.
Christian Aid – a cependant réaffirmé W. Bell – « est fière de soutenir les organisations de la société civile israélienne qui défendent les droits fondamentaux et s’opposent aux discriminations et nous continuerons à le faire ».
Christian Aid est une agence qui soutient des projets sociaux et de développement pour le compte de plus de 40 Eglises et communautés chrétiennes présentes en Grande-Bretagne et en Irlande. (GV) (Agence Fides 16/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network