ASIE/PAKISTAN - Abdul Sattar Edhi, la charité sans frontières, exemple pour l’humanité

lundi, 11 juillet 2016 islam   droits fondamentaux   discrimination   solidarité   société civile  

Facebook

Lahore (Agence Fides) – « Abdul Sattar Edhi a montré le visage humain du Pakistan. Il s’agissait d’un musulman qui a dédié toute sa vie à la charité et au prochain, sans aucune discrimination. Il a fait du bien également à de nombreux catholiques. Il nous a enseigné que la charité n’a ni frontière ni barrière, au nom de l’humanité de chacun de nous ». C’est ce que déclare à l’Agence Fides le Père Emmanuel Parvez, Curé à Pansara, petite ville sise à 25 Km de Faisalabad, faisant mémoire du philanthrope qui, au Pakistan, a été comparé à la Bienheureuse Mère Teresa de Calcutta. Abdul Sattar Edhi est décédé le 8 juillet 2016. Il s’agit d’un « héros national » du Pakistan, engagé dans l’assistance humanitaire sans aucune discrimination, créateur de l’une des plus grandes fondations privées d’assistance sociale du pays.
« Abdul Sattar Edhi a été un exemple et un bien pour la nation et ses services rendus à l’humanité ont été une pure manifestation de l’amour de Dieu. Le vide qu’il a laissé ne pourra jamais être rempli » indique une note de la Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale du Pakistan, signée par le Directeur national, le Père Emmanuel Yousaf Mani, et par le Directeur exécutif, Cecil Chaudhry. La note envoyée à Fides, exprime les condoléances suite à la mort d’Abdul Sattar Edhi dont elle rappelle le fait qu’il « a travaillé sans relâche en faveur des pauvres et des communautés marginalisées ». Les services d’ambulance garantis sur l’ensemble du territoire national par la Fondation Edhi sont les plus efficients du pays « et continuent à contribuer au bien commun dans les moments de besoin, en particulier au cours des attaques terroristes et des catastrophes naturelles ». La Commission épiscopale Justice et Paix offre à la Fondation Edhi « toute l’assistance nécessaire pour effectuer son noble travail pour l’humanité ». (PA) (Agence Fides 11/07/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network