AFRIQUE/KENYA - Au moins trois morts dans le cadre d’affrontements liés au vol de bétail dans le nord-ouest du pays

jeudi, 23 juin 2016 groupes armés  

Nairobi (Agence Fides) – La tension demeure forte le long de la frontière entre les comtés de Kisumu et de Nandi, dans le nord-ouest du Kenya, où au moins trois personnes ont trouvé la mort ces derniers jours dans le cadre d’affrontements entre les communautés Luis et Nandis.
Différentes personnes des deux côtés de la frontière, en particulier des femmes, des personnes âgées et des enfants, ont abandonné leur domicile par crainte de nouvelles attaques.
Environ 425 personnes se sont réfugiées à l’Africa Inland Church d’Achego et y sont assistées par la Croix Rouge kenyane.
Les affrontements ont eu pour origine des vols de bétail mais la possibilité que des épisodes de ce genre puissent être alimentés et exploités à des fins électorales a été dénoncée par les Evêques catholiques et les autres responsables religieux du Kenya qui ont montré du doigt les discours incitant à la haine prononcés par certains hommes politiques en vue des élections de 2017 (voir Fides 30/05 et 15/06/2016). En particulier, en mars dernier, l’Inter-Religious Council of Kenya avait lancé l’alarme à propos de la formation de milices de la part de certains partis politiques « qui sèment la violence » en vue des élections (voir Fides 01/04/2016) alors qu’en avril, les Evêques avaient dénoncé le tribalisme et la radicalisation des jeunes sous la forme de « groupes dangereux qui créent de l’insécurité » (voir Fides 12/04/2016). (L.M.) (Agence Fides 23/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network