AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Message des Evêques en faveur de la reconstruction du pays

lundi, 20 juin 2016 evêques   politique  

Juba (Agence Fides) – « Ce n’est pas le temps des récriminations. Ne vous atermoyez pas en critiques destructrices. Retroussez vos manches en revanche et allez travailler pour construire une nouvelle nation pour vous, pour vos enfants et pour les enfants de vos enfants » exhortent les Evêques du Soudan du Sud dans le Message d’encouragement publié au terme de leur Assemblée tenue à Juba du 14 au 16 juin parvenu à Fides.
En rappelant l’installation du gouvernement d’unité nationale né des accords de paix d’août 2015 entre le Président, Salva Kiir, et le Vice-président, Riek Machar, les Evêques invitent les fidèles à soutenir les responsables de la nation. « Soutenez-les et encouragez-les à aller au-delà de leurs intérêts personnels. Rassurez-les sur le fait que la nation et la communauté international comprend leur situation – affirme le message. Ce sont des êtres humains, fils et filles de Dieu. Traitons-les avec amour et miséricorde et non pas avec haine et réprobation. La priorité est maintenant de réformer et de reconstruire notre nation en morceaux ».
C’est pourquoi les Evêques exhortent tout un chacun à « ne diffuser ni discours enflammés ni le tribalisme au travers d’Internet et des réseaux sociaux et en revanche à propager des messages de paix. Nous le disons clairement : assez de négativité ! ».
Parmi les priorités que le gouvernement doit affronter, les Evêques indiquent le cessez-le-feu dans tout le pays, l’amélioration de l’économie et la mise en place des services de base afin de résoudre la grave situation humanitaire. « La population vit encore dans la peur. Des travailleurs ne sont pas payés et de nombreuses familles sont privées de nourriture. Il est particulièrement dangereux que l’armée et les autres forces de sécurité ne reçoivent pas leurs soldes et traitements, parce que cela pourrait aggraver l’insécurité ».
Rappelant la figure de Sœur Veronika Theresia Racková, morte après des jours d’agonie suite aux blessures dues à des coups de feu tirés par des militaires (voir Fides 21/05/2016), les Evêques soulignent que la religieuse « n’est que l’une des milliers de femmes, d’hommes et d’enfants qui ont été tués dans le cadre de ce conflit insensé ».
Le document s’achève en invitant Salva Kiir et Riek Machar à accomplir des gestes qui rassurent la population quant à leur engagement définitif en faveur de la paix, en priant ensemble, en faisant ensemble des voyages à l’intérieur du pays pour rencontrer la population, en prêtant une attention particulière aux évacués. (L.M.) (Agence Fides 20/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network