AMERIQUE/NICARAGUA - Appel des entrepreneurs au Conseil électoral en faveur d’une décision sur les observateurs internationaux

mercredi, 8 juin 2016 politique   elections   economie   démocratie  
Le Président Daniel Ortega

Le Président Daniel Ortega

Managua (Agence Fides) – Une institution qui a une importance capitale dans le secteur économique du Nicaragua, le Conseil supérieur des Entrepreneurs, insiste à demander à ce que les observateurs internationaux soient présents lors des élections présidentielles du 6 novembre prochain, même si le Président, Daniel Ortega, a rejeté définitivement cette hypothèse dans son discours au Congrès du FSLN (voir Fides 07/06/2016).
La note envoyée par le quotidien local La Prensa à l’Agence Fides souligne à ce propos que, dans tous les cas, il n’appartient pas au Président de prendre une décision concernant la présence des observateurs internationaux, mais que cette compétence relève du Conseil suprême électoral (CSE). Le Président du Conseil supérieur des Entrepreneurs, José Adan Aguerri, dans la rubrique qu’il a publié dans les colonnes de ce même journal le 7 juin, sollicite cet organisme de l’Etat auquel il appartient, « conformément à ses pouvoirs légaux définis par l’article 10 § 8 (de la loi électorale NDR) de réglementer l’accréditation et la participation des observateurs, nationaux et internationaux, aux élections, répondant ainsi à la requête d’une grande partie des nicaraguayens de toutes les idéologies politiques présentes dans notre pays ».
La note indique par ailleurs que les Evêques de l’Eglise catholique ont parlé à titre personnel de cette question fondamentale, réaffirmant la requête concernant la présence d’observateurs internationaux, déjà présentée par la Conférence épiscopale à Daniel Ortega le 21 mai 2014. S. Em. le Cardinal Leopoldo Brenes, Archevêque de Managua, S.Exc. Mgr Silvio Baez, Eveque auxiliaire de Managua, S.Exc. Mgr Jorge Solórzano, Evêque de Granada et S.Exc. Mgr Rolando Alvarez, Evêque de Matagalpa, ont déploré ces jours-ci l’annonce faite par le Président Ortega et insisté sur la nécessité de la présence des observateurs électoraux, nationaux et internationaux, dans le cadre des élections du mois de novembre. (CE) (Agence Fides 08/06/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network