AMERIQUE/MEXIQUE - Appel de l’Evêque de Veracruz à « participer dans tous les cas au processus électoral »

mardi, 31 mai 2016 elections   evêques   politique  
S.Exc. Mgr Luis Felipe Gallardo Martin del Campo

S.Exc. Mgr Luis Felipe Gallardo Martin del Campo

Veracruz (Agence Fides) – Voter de manière responsable aux élections du 5 juin prochain, tel est l’appel que l’Evêque de Veracruz, S.Exc. Mgr Luis Felipe Gallardo Martin del Campo, a adressé aux citoyens. « Le message du Diocèse s’adresse à tous : être conscients de la responsabilité de voter, demander à tous de bien s’informer et de se souvenir que nous donnons un mandat pour l’avenir » a déclaré l’Evêque à un groupe de journalistes. Mgr Gallardo Martin del Campo a souligné que les électeurs sont responsables de la réalité dans laquelle ils vivent, du moment que les décisions des gouvernants ont été précédées par des élections démocratiques.
« Nous devons participer et faire preuve de maturité politique, voir le curriculum de chaque candidat comme pour toute activité commerciale. Nous devons voir qui prendra soin des grandes décisions, si cela sera avantageux ou non » a-t-il souligné, selon la note parvenue à Fides.
A propos des faits de violence intervenus ces derniers jours, l’Evêque a déclaré : « Malheureusement, comme pour d’autres choses, nous sommes toujours frappés par la violence et dans un événement politique, il existe des intérêts d’un certain groupe de personnes violentes (…) Bien qu’il s’agisse d’une situation critique, je crois qu’en aucune manière il ne faille s’apeurer au point de ne pas participer ». Mgr Gallardo Martin del Campo a conclu en invitant les citoyens à prendre part dans tous les cas au processus électoral, souhaitant qu’il ait lieu dans des conditions de sécurité et de respect de la légalité.
Le dernier éditorial de la revue Desde la Fe dénonçait énergiquement la présence et l’arrogance de groupes criminels au sein de la société, « comme produit des vides institutionnels » dans le pays. Au sein des Etats qui éliront de nouveaux gouverneurs, 12 au total – dont le Chihuahua, l’Oaxaca, Veracruz, Puebla et Quintana Roo – se trouvent dans une situation dans laquelle les électeurs « vivent à genoux, soumis aux lois de la délinquance ». (CE) (Agence Fides 31/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network