ASIE/IRAN - Remise en liberté du pasteur mais non de trois fidèles arrêtés le 13 mai

lundi, 16 mai 2016 minorités religieuses   liberté religieuse   droits fondamentaux  

facebook

Téhéran (Agence Fides) – Le pasteur protestant iranien Nadarkhani de « l’église d’Iran », arrêté ces jours derniers à Rasht, a été remis en liberté alors que trois fidèles arrêtés le 13 mai demeurent en détention. Ainsi que l’indique l’ONG Catholic Solidarity Worldwide (CSW), les arrestations ont fait partie d’une opération de police visant une dizaine de maisons chrétiennes. C’est la deuxième fois que le pasteur Nadarkhani a été arrêté depuis sa sortie de prison en septembre 2012. Le pasteur avait été accusé d’apostasie et condamné à mort en 2010. En 2012, il avait été remis en liberté après avoir été acquitté de ce chef d’inculpation.
Une note de CSW remarque : « Nous restons profondément préoccupés pour le sort des chrétiens encore détenus. Le gouvernement promeut des incursions constantes dans les maisons et des arrestations de chrétiens à répétition sans raison. Nous continuons à demander à l’Iran de respecter ses obligations constitutionnelles et internationales en matière de droits fondamentaux ». (PA) (Agence Fides 16/05/2016)



Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network