ASIE/PHILIPPINES - Réactions du Président de la Conférence épiscopale après la victoire de Rodrigo Duterte aux élections présidentielles

mardi, 10 mai 2016 politique   eglises locales   développement  
Rodrigo Duterte

Rodrigo Duterte

Manille (Agence Fides) – Le nouveau Président des Philippines est Rodrigo Duterte, ancien Maire de Davao, qui a remporté les élections présidentielles d’hier, 9 mai, avec quelques 39% des voix. Rodrigo Duterte succède à Benigno Aquino, responsable modéré et fils de l’ancien Président Corazon Aquino. Rodrigo Duterte a été maire de Davao, ville de l’île de Mindanao, pendant 22 années de suite, se distinguant par sa lutte féroce contre la criminalité et les trafiquants de drogue au travers de l’usage de gardes de sécurité privés et de forces spéciales de la police qui, sous son administration, ont tué plus de 1.000 « suspects ».
Sa campagne électorale a été caractérisée par les thèmes de la lutte contre la criminalité et la corruption, mais a également touché la question d’une possible réforme constitutionnelle visant à attribuer plus de pouvoir au gouvernement par rapport au Parlement. Rodrigo Duterte a été élu grâce à un mouvement populaire, las de la corruption et des injustices. Dans le cadre des votations d’hier, ont également été élus plus de 18.000 représentants des administrations régionales et locales.
Quelques heures avant l’annonce de la victoire de Rodrigo Duterte, S.Exc. Mgr Socrates Villegas, Archevêque de Linguayen-Dagupan et Président de la Conférence épiscopale des Philippines, avait promis une attitude de « collaboration vigilante » de la part de l’Eglise avec les candidats élus à tous les niveaux. « Nous solliciterons les fidèles afin qu’ils travaillent avec le gouvernement pour le bien de tous et nous continuerons à être vigilants de manière à enseigner et à prophétiser, à mettre en garde et à corriger car telle est notre vocation » a expliqué Mgr Villegas dans un note parvenue à Fides. S’adressant aux élus, il a déclaré : « Votre victoire ne provient ni du renom ni de la popularité mais de Dieu qui vous appelle au service et au soin des plus faibles et en particulier des personnes en difficultés » soulignant que l’Eglise leur assure « sa prière, principalement pour le don de la sagesse afin qu’ils puissent discerner la volonté de Dieu pour son peuple ». (PA) (Agence Fides 10/05/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network