AMERIQUE/NICARAGUA - Commentaire de l’Evêque auxiliaire de Managua à propos du Canal interocéanique

jeudi, 14 avril 2016 evangélisation   environnement   evêques   politique  
S.Exc. Mgr Silvio José Baez Ortega, OCD, Evêque au

Caritas Nicaragua

S.Exc. Mgr Silvio José Baez Ortega, OCD, Evêque auxiliaire de Managua

Managua (Agence Fides) – « Le Canal nie l’une des modalités pratiques que le Pape propose lorsqu’il évoque le dialogue à l’intérieur des processus sociétaires ou des grands projets dans une Nation, représenté ici par l’étude d’impact environnemental qui devrait toujours être réalisée avant de tout commencement des travaux. Dans le cas du canal, cette dernière a fait défaut » a affirmé S.Exc. Mgr Silvio José Baez Ortega, OCD, Evêque auxiliaire de Managua, en marge du Forum national dédié à l’Encyclique Laudato Si du Pape François qui s’est déroulé hier, 13 avril, sous la houlette de Caritas Nicaragua.
Mgr Baez a ajouté que le projet du grand Canal « est né de manière totalement opposée aux suggestions du Pape en matière de réalisation d’un grand projet ». Le Grand Canal prévoit la construction d’une seconde voie de navigation entre les Océans Atlantique et Pacifique au travers des lacs du Nicaragua. Le projet a suscité la vive préoccupation des habitants du pays et des environnementalistes qui craignent la destruction de l’écosystème des lacs nicaraguayens (voir Fides 13/01 et 15/06/2015).
Dans son intervention relative à l’Encyclique du Pape François, Mgr Baez a souligné que « Laudato Sì » invite la population à exercer une sorte de rébellion des consommateurs de manière à ce qu’en faisant pression sur les centres de pouvoir et les grandes entreprises, ceux-ci soient contraints à repenser leurs politiques d’exploitation des biens de la nature, en prenant soin de l’environnement et à respecter les droits des pauvres en vue d’une qualité de vie plus digne ». (CE) (Agence Fides 14/04/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network