ASIE/PAKISTAN - Poursuite du calvaire de la chrétienne Fouzia Sadiqe

lundi, 21 mars 2016 minorités religieuses   femmes  

Lead

Kasur (Agence Fides) – Fouzia Sadiqe, chrétienne qui vivait avec ses parents jusqu’à ce qu’un musulman ne l’enlève et ne la contraigne à se convertir à l’islam et à contracter un mariage islamique avec lui, a été à nouveau capturée par son bourreau qui prétend qu’elle demeure son épouse. Après l’enlèvement, intervenu en juillet 2015 (voir Fides 25/07/2015), le 8 mars de cette année, Fouzia Sadiqe était parvenue à s’enfuir et avait demandé l’assistance de Maître Sardar Mushtaq Gill, avocat chrétien qui a entamé une procédure légale contre le ravisseur. L’audience du procès en question a été fixée au 5 avril.
Fouzia Sadiqe avait également lancé un appel éploré en faveur de toutes les femmes enlevées et converties de force au Pakistan (voir Fides 11/03/2016). Entre temps, elle s’était cachée mais hier, elle avait demandé à pouvoir célébrer le Dimanche des Rameaux avec sa famille. A cette occasion, des hommes l’ont de nouveau enlevée. La famille de la jeune femme craint désormais de fortes pressions, des menaces, des violences et des tortures psychophysiques afin qu’elle déclare devant le juge avoir choisi librement son mari et la religion islamique. Ainsi, l’affaire serait définitivement classée.
Comme l’indiquent des sources de Fides, il existe au moins 1.000 cas chaque année de jeunes filles appartenant aux minorités religieuses, chrétienne et hindoue, enlevées et converties à l’islam mais des milliers d’autres cas ne viennent pas à la lumière. (PA) (Agence Fides 21/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network