ASIE/YEMEN - Encore aucune nouvelle du prêtre salésien disparu après le massacre d’Aden

jeudi, 17 mars 2016 terrorisme  

ilsismografo/blogspot.it

Aden (Agence Fides) – Près de deux semaines après le massacre perpétré par un commando terroriste dans la maison de soin d’Aden (voir Fides 04/03/2016), dans le cadre duquel ont trouvé la mort quatre Missionnaires de la Charité ainsi que 12 autres personnes – membres du personnel et hôtes – on est toujours sans nouvelles certaines du Père Tom Uzhunnalil, prêtre salésien indien qui se trouvait dans la structure et que les terroristes ont enlevé après avoir perpétré le massacre. « Nous ne savons rien. Nous ne savons pas où il se trouve ni s’il est encore en vie. Nous espérons et nous prions pour lui » indique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Paul Hinder OFM Cap., Vicaire apostolique pour l’Arabie méridionale.
Entre temps, le Yémen continue à être bouleversé par des violences et des attaques militaires. Le 14 mars, au moins 107 personnes sont mortes suite au bombardement d’un marché bondé à al Khamis, dans la province de Hajjah, bombardement effectué par la coalition conduite par l’Arabie Saoudite. Dans la seule journée du 15 mars, les avions saoudiens ont effectué 11 attaques contre le camp militaire d’Arkub, dans les environs de la capitale, Sanaa. Depuis mars 2015, les opérations saoudiennes n’ont pas permis de ramener au pouvoir l’ancien Président et allié, Abd Rabbih Mansur Hadi. Depuis lors, le conflit a provoqué au moins 10.000 morts et l’évacuation de plus d’un million et demi de personnes. (GV) (Agence Fides 17/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network