EUROPE/GRANDE BRETAGNE - Discriminations entre homme et femme au niveau légal dans 155 nations

jeudi, 10 mars 2016 femmes  

Radu Chibzii

Londres (Agence Fides) – L’ONG ONE a présenté récemment un rapport intitulé « La pauvreté est sexiste », dans lequel elle montre les discriminations que de nombreuses femmes du monde entier subissent, mettant en évidence les 20 pays les plus défavorables aux femmes. Le document signale qu’en 2016, 500 millions de femmes ne sont pas encore en mesure de lire, 62 millions de fillettes ne pouvant fréquenter l’école. Par ailleurs, 155 pays du monde continuent à avoir des lois faisant des discriminations entre homme et femme. Au début du rapport, l’ONG signale qu’en aucun lieu de la terre, les femmes disposent des mêmes opportunités que les hommes et qu’en de nombreux pays, naître pauvre et femme signifie vivre en étant condamné à l’iniquité, à l’oppression et à la pauvreté outre à constituer dans de nombreux cas une sentence de mort.
Une fillette née au Nigeria par exemple a 41 fois plus de chances de mourir avant l’âge de 5 ans qu’une autre née en Norvège. Toutefois, il ne s’agit pas d’un phénomène concernant les seuls pays les plus pauvres. Globalement, seules 50% des femmes sont présentes sur le marché du travail contre 77% des hommes. Les 20 lieux indiqués comme les pires pour les femmes, où le fait d’être femme constitue un danger pour la santé, un défi pour trouver un travail rémunéré et une odyssée pour être mère et ne pas mourir dans l’intention de le devenir sont : le Niger, la Somalie, le Mali, la République centrafricaine, le Yémen, la République démocratique du Congo, l’Afghanistan, la Côte-d’Ivoire, le Tchad, les Comores, le Pakistan, le Liberia, la Guinée, le Burkina Faso, le Bénin, la Sierra Leone, la Gambie, Haïti, Djibouti et la Mauritanie. (AP) (Agence Fides 10/03/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network