ASIE/PAKISTAN - Exécution du meurtrier du gouverneur du Pendjab

lundi, 29 février 2016 blasphème   islam  

Le gouverneur du Pendjab, S. Taseer (à gauche) et son meurtrier, Mumtaz Qadri

Rawalpindi (Agence Fides) – Mumtaz Qadri, le garde du corps et meurtrier du gouverneur du Pendjab, Salmaan Taseer, tué le 4 janvier 2011, a été pendu ce matin à la prison d’Adiala au milieu de mesures de sécurité imposantes.
Après la pendaison de Mumtaz Qadri – considéré comme un héros par certains groupes extrémistes parce qu’ayant tué un homme qualifié de « blasphémateur » - des manifestations de protestation ont été enregistrées dans différentes parties du pays. L’Association des avocats d’Islamabad a annoncé une journée de grève des tribunaux. Les obsèques se tiendront cet après-midi, 29 février, à Rawalpindi, et tous les partis religieux cherchent à rassembler leurs militants pour exalter Mumtaz Qadri.
Un tribunal antiterroriste avait condamné Mumtaz Qadri à la peine de mort en octobre 2011 et la Cour Suprême avait par la suite rejeté le dernier recours de la défense. La demande de grâce faite au Président Mamnoon Hussain a, elle aussi, été rejetée. En vue d’une possible réaction de groupes islamistes et terroristes, la famille du Président Mamnoon Hussain a été transférée de Karachi à Islamabad.
Maître Sardar Mushtaq Gill, avocat chrétien et défenseur des droits fondamentaux qui préside l’ONG LEAD a affirmé à Fides que « bien que désapprouvant la peine de mort, le fait que le meurtrier de S. Taseer ne demeure pas impuni restitue une nouvelle espérance à la justice au Pakistan ».
Rappelant que S. Taseer a été tué pour avoir défendu Asia Bibi, il souligne : « la loi sur le blasphème constitue un instrument entre les mains des puissants pour frapper les pauvres et les minorités au Pakistan. Beaucoup souffrent à cause de fausses accusations de blasphème ». (PA) (Agence Fides 29/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network