AFRIQUE/NIGERIA - Exhortation des Evêques nigérians à l’issue de leur Assemblée plénière en direction des autorités

vendredi, 26 février 2016 evêques  

Abuja (Agence Fides) – Mettre fin aux violences de Boko Haram, lutter contre la corruption et développer l’économie afin d’améliorer les conditions de vie générales : telles sont les principales exhortations qu’adressent les Evêques nigérians au gouvernement à l’issue de leur première Assemblée plénière de 2016.
Le communiqué envoyé à l’Agence Fides rend hommage au courage des forces armées nationales en ce qui concerne leur action contre la menace constituée par Boko Haram, même s’il note que cette dernière, après avoir perdu le contrôle de vastes portions du territoire du nord-est du Nigeria, continue à perpétrer des attaques contre « des objectifs sans défense tels que les camps d’évacués, les marchés et les parcs ». « Nous encourageons le gouvernement et les agences de sécurité à faire de leur mieux pour vaincre la rébellion et prévenir de nouvelles pertes en vies humaines. Nous prions afin que Dieu accorde Sa miséricorde à ceux qui sont morts durant cette guerre » écrivent les Evêques qui demandent « des stratégies alternatives pour faire cesser le terrorisme » et des indemnisations au profit des victimes de Boko Haram.
En ce qui concerne la lutte contre la corruption, le communiqué cite les paroles du Pape François dans la Bulle d’indiction du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, qui la qualifie de « péché grave qui crie vers le ciel, car il mine jusqu’au fondement de la vie personnelle et sociale. La corruption empêche de regarder l’avenir avec espérance, parce que son arrogance et son avidité anéantissent les projets des faibles et chassent les plus pauvres ».
A côté de la lutte contre la corruption, il est demandé d’affronter la pauvreté et les inégalités sociales, « en diversifiant l’économie – actuellement dépendante des exportations de pétrole NDR – et en investissant dans les infrastructures de base afin de promouvoir un tissus entrepreneurial sain et constitué d’entreprises petites et moyennes ». (L.M.) (Agence Fides 26/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network