AFRIQUE/EGYPTE - Cinq années de réclusion pour les jeunes élèves coptes responsables du tournage d’une vidéo « outrageant l’islam »

vendredi, 26 février 2016 sectarisme  

Minya (Agence Fides) – Le tribunal égyptien de Minya a condamné lourdement les quatre élèves coptes accusés d’outrage à la religion islamique pour avoir diffusé un vidéoclip de quelques secondes réalisé à l’aide d’un téléphone portable, dans lequel ils mimaient la scène de l’égorgement d’un musulman en prière, à l’imitation des horribles massacres perpétrés par les djihadistes du prétendu « Etat islamique ». C’est ce qu’indiquent des sources égyptiennes consultées par l’Agence Fides. Trois des jeunes ont été condamnés à cinq années de réclusion alors que le quatrième, pas encore majeur, sera envoyé dans une résidence surveillée pour mineurs.
Le cas qui a conduit à la condamnation de ces jeunes s’est produit dans une école du village de Nasiriyya, dans les environs de la ville de Beni Mazar, au sein de la province égyptienne de Minya au printemps 2015. La courte vidéo, qui constituait à sa façon un acte d’accusation contre les atrocités commises par les djihadistes du prétendu « Etat islamique », avait été publiée sur Youtube et déchaîné la colère et les fausses accusations d’éléments islamistes de la zone, contraignant les autorités locales à convoquer, le 17 avril dernier, une réunion de réconciliation entre chrétiens et musulmans, en présence d’imams et de prêtres de la zone. Les quatre jeunes avaient été arrêtés notamment pour les soustraire à d’éventuelles vengeances violentes et leurs familles avaient dû payer une caution de 10.000 Livres égyptiennes (soit environ 1.160 €) pour la libération de chacun d’entre eux (voir Fides 28/05/2015).
Dans ce même cas, à la fin du mois de janvier, la cour de Beni Mazar avait déjà condamné à trois ans de réclusion l’enseignant copte des quatre jeunes. Le professeur, jugé coresponsable de la brève vidéo et de sa diffusion, avait par ailleurs été précédemment contraint à quitter, avec sa famille, le village de Nasiriyya. (GV) (Agence Fides 26/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network