AMERIQUE/VENEZUELA - Appel à la conversion de l’Archevêque de Caracas

mercredi, 17 février 2016 droits fondamentaux   violence   evêques   evangélisation  
S.Em. le Cardinal Jorge Urosa Savino,  Archevêque

S.Em. le Cardinal Jorge Urosa Savino, Archevêque de Caracas

Caracas (Agence Fides) – S.Em. le Cardinal Jorge Urosa Savino, Archeveque de Caracas, a exhorté « au nom de Dieu », à « lutter pour la défense de la vie de toutes les personnes, à promouvoir le bien commun en laissant de côté les intérêts personnels ou de parti, et à travailler en vue de la promotion d’une vie meilleure, surtout pour les plus pauvres ».
C’est ce que l’on peut lire dans le Message du Cardinal intitulé « Miséricorde et conversion », publié à l’occasion du Carême, lequel a été lu Dimanche dernier, 14 février, dans toutes les églises de l’Archidiocèse, s’adressant à tous les fidèles ainsi qu’à l’ensemble de la communauté civile.
Dans le texte, parvenu à Fides, le Cardinal demande aux autorités de faire preuve de « sagesse, force et courage » pour « appliquer nos lois » et de mettre définitivement fin « aux crimes sans criminels ». Il se référait en cela au fait qu’au Venezuela, de nombreux actes de vandalisme et crimes n’ont pas d’auteur pour les autorités ou ne peuvent être punis parce que les autorités ne parviennent jamais à capturer le criminel. Dans le même temps, il encourage les fonctionnaires de la sécurité à « ne pas renoncer à la lutte contre la criminalité, toujours dans le respect des droits fondamentaux et sans jamais abuser du pouvoir et des armes qui leur ont été confiés par l’Etat ».
Dans son message de Carême, l’Archevêque de Caracas met en évidence le fait que les vénézuéliens « souffrent à cause de la faiblesse des tribunaux en ce qui concerne la punition des crimes et délits et de l’incapacité des autorités à résoudre l’horreur du surpeuplement dans les prisons ». Il qualifie ensuite d’« urgente » la conversion de la vie des personne, « vue l’avancée du sécularisme, c’est-à-dire de la froideur et de l’indifférence religieuse ainsi que de l’oubli et du refus de Dieu », et le rejet des vices et des défauts « tels que la violence et la haine, la corruption, les gaspillages et la paresse ». « Conversion signifie changement de vie, repentance, transformation et renouvellement moral » conclut l’Archevêque de Caracas. (CE) (Agence Fides 17/02/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network