http://www.fides.org

Asia

2003-09-10

ASIE / CAMBODGE - LES FRERES MARISTES OUVRENT UNE ECOLE CATHOLIQUE POUR AMELIORER LA QUALITE DE VIE DES ENFANTS HANDICAPES

Rome (Agence Fides) – Les Frères Maristes, qui travaillent depuis toujours dans l’instrcution et dans les soins pour les enfants, ont ouvert une école catholique pour l’éducation des enfants handicapés, à 8 km au sud de la Capitale Phnom Penh. « La Valla School », le nom de l’Institut, s’occupe de la formation de 95 enfants de 6 à 16 ans, ayant des handicaps physiques. L’Agence Fides a parlé avec Stefano Oltolini, responsable du « Project Department » du « Bureau of International Solidarity » (BIS), qui a présenté le programme. Il a pour but de faire atteindre aux enfants handicapés un niveau qui leur permette d’accéder à l’école secondaire ; il vise à soutenir les étudiants les plus grands, et offre des soins et l’assistance aux enfants, par la physiothérapie, l’hydrothérapie, des prothèses, et des fauteuils roulants. Pour ceux qui ne sont pas en mesure de fréquenter l’école secondaire, le programme cherche à leur donner des occasions de travail, et à développer l’estime d’eux-mêmes.
De nombreux enfants qui vivent dans l’école sont des orphelins, d’autres ont été abandonnés par la mère parce qu’ils n’étaient pas acceptés par le mari. Il s’agit d’enfants mutilés par les mines, par la poliomyélite et par des maladies congénitales ; d’autres, qui ne sont pas en mesure d’accéder à une instruction normale, ou à développer les capacités qui leur permettraient de faire un travail d’adultes ; et d’autres encore dont les familles n’ont pas les moyens de leur offrir des soins physiques adaptés. Dans l’équipe de 18 personnes chargées de l’instruction de ces jeunes, il y a aussi des enseignants handicapés. Le projet de « La Valla School », lancé et soutenu par la Province australienne des Maristes de Sydney, a commencé au début de 1998, quand le Pays était dévasté par un conflit civil qui a amené la destruction de nombreuses infrastructures nationales, et une situation de très gande pauvreté pour des millions de Khmers. Des volontaires australiens, enseignants, et kinésithérapeutes, travaillent à ce programme. Le nom de l’école vient du village français de La Valla, où saint Marcellin Champagnat, fondateur des Maristes, commença ce type d’assistance il y a 200 ans environ. L’objectif de cette école est d’intégrer les étudiants handicapés dans les écoles publiques du gouvernement, pour leur offrir les mêmes chances qu’aux autres enfants. (PA)
(Agence Fides, 10 septembre 2003, 31 lignes, 401 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network