ASIE/SYRIE - 3 morts et 10 blessés dans le cadre d’un attentat perpétré dans le quartier chrétien de Qamishli

lundi, 25 janvier 2016 terrorisme  

Qamishli (Agence Fides) – Le bilan de l’attentat perpétré au soir du Dimanche 24 janvier devant un Internet café au centre de Qamishli, deuxième ville de la province syrienne d’Hasaké, dans le nord-est du pays, est de trois morts et de 10 blessés. Une fois encore, la mort et la dévastation ont été portées dans le quartier habité en majorité par des chrétiens par deux bombes, dont l’une placée sur une moto, dans la rue connue sous le nom de Miami Street, du nom du restaurant qui s’y trouve.
« Les trois victimes sont chrétiennes. Il s’agit d’un chaldéen et de deux syro orthodoxes » indique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Jacques Behnan Hindo, titulaire de l’Archiéparchie syro catholique d’Hassaké-Nisibi. « Pour le moment – poursuit l’Archevêque – des rumeurs indistinctes parlent d’une revendication de l’attentat de la part des djihadistes du prétendu « Etat islamique ». Mais il en est également qui mettent en relation les attentats avec les récents affrontements entre des milices kurdes désirant contrôler ce quartier, et les groupes d’autodéfense Sotoro, qui sont déjà actifs sur place et sont formés de jeunes chrétiens syriens et assyriens. Par suite, nombreux sont ceux qui pensent que, derrière l’attentat, pourraient se cacher également des mandants et des exécuteurs kurdes. Il s’agit d’un autre des facteurs inquiétants de cette guerre. Le terrorisme existe mais parfois nous ne savons pas vraiment qui terrorise ». Les obsèques des trois victimes auront lieu cet après-midi.
Déjà le 20 décembre dernier, les attentats contre deux restaurants de Qamishli appartenant à des chrétiens avaient provoqué la mort de 13 chrétiens et de 6 musulmans. Récemment (voir Fides 20/01/2016), le Patriarche syro orthodoxe, Ignace Ephrem II, s’était rendu à Qamishli, sise dans le gouvernorat d’Hassaké, dans le nord-est du pays, pour jouer un rôle de médiateur entre les milices kurdes et les groupes d’autodéfense Sotoro. (GV) (Agence Fides 25/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network