AMERIQUE/MEXIQUE - Réflexions de l’Evêque de Queretaro sur les financements accordés aux partis politiques

lundi, 25 janvier 2016 politique   evêques   pauvreté  
Mexique: financements aux partis politiques

laopcion.com.mx/

Mexique: financements aux partis politiques

Querétaro (Agence Fides) – « Il vaut la peine de faire une liste de ce qui peut être fait avec tout cet argent… Vue l’abondance d’argent, je crois que nous devons exiger des services là où ils n’existent pas. Il nous faut exiger des centres de santé là où ils font défaut. Il faut également assister ceux qui veulent un travail. Je pense qu’il est possible de faire beaucoup de choses et de donner la priorité à la pauvreté. On ne peut parler de tant de millions lorsque notre peuple est pauvre ». C’est ainsi que s’est exprimé S.Exc. Mgr Faustino Armendáriz Jiménez, Evêque de Querétaro, à l’issue de la célébration de la Journée des communicateurs, dans le cadre d’un entretien accordé aux journalistes locaux hier, Dimanche 24 janvier.
L’Evêque a répondu à une question concernant l’importante quantité de deniers publics que devront recevoir les partis politiques cette année, qui n’est pas une année électorale. Le montant tourne autour des 60 millions de pesos mexicains (environ 3 M€), ce qui scandalise l’opinion publique. Mgr Armendáriz Jiménez a indique que « de telles ressources pourraient être destinées au social, parce que nous savons que les élections de 2018 sont encore fort éloignées (dans le temps NDT) ».
Les partis politiques mexicains reçoivent des fonds pour leur activité principalement au travers de financements publics même si la loi prévoit également la possibilité de financements privés. Le financement public reçu par les partis politiques est perçu comme exagéré par les groupes de la société mexicaine, l’opinion publique étant d’accord sur la nécessité de diminuer le coût des campagnes électorales (CE) (Agence Fides 25/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network