ASIE/LIBAN - Rencontres entre les Patriarches des Eglises syriaques et les responsables politiques libanais

vendredi, 22 janvier 2016 politique  

ankawa.com

Beyrouth (Agence Fides) – Au cours de la journée d’hier, le Patriarche d’Antioche des syro catholiques, S.B. Ignace Youssef III Younan, et le Patriarche d’Antioche des syro orthodoxes, Ignace Ephrem III, ont voulu réaliser ensemble des consultations auprès des responsables des différentes forces politiques nationales après l’annonce du surprenant appui accordé par le parti maronite des Forces libanaises à la candidature de son ancien rival, le Général (2S) Michel Aoun, à la Présidence de la République.
Au cours des entretiens, les deux Patriarches, accompagnés d’Evêques et de collaborateurs, ont exposé leurs préoccupations ainsi que des suggestions concernant les crises qui caractérisent la région – en particulier à propos des souffrances que connaissent les communautés chrétiennes – et l’impasse institutionnelle dans laquelle se trouve le Liban. Les consultations patriarcales ont débuté par une rencontre avec Mohammad Raad, responsable des parlementaires du parti chiite Hezbollah. Ont ensuite eu lieu des réunions avec le Général (2S) Michel Aoun – responsable du Mouvement patriotique libre – Samir Geagea – responsable des Forces libanaises - Fouad Siniora – représentant du parti sunnite « Avenir » - Sami Gemayel – responsable du parti Kataeb – et avec le Président du Parlement libanais, le chiite Nabih Berri.
Dans le délicat système institutionnel libanais, le poste de Chef de l’Etat revient à un chrétien maronite. Au cours de l’ensemble des rencontres, la délégation conjointe des Eglises syriennes a exprimé l’espoir que le Liban puisse voir rapidement élu un Président, afin de sortir du vide politique et de la paralysie institutionnelle qui le caractérisent depuis 18 mois. Le nouveau Président – ont souhaité les Patriarches et leurs accompagnateurs – devra protéger les droits des différentes dénominations confessionnelles et religieuses, y compris minoritaires. A cet égard – indique un communiqué diffusé par le Patriarcat syro catholique – les deux Patriarches ont demandé à l’ensemble de leurs interlocuteurs politiques qu’au moins un siège soit réservé au sein du Parlement libanais à chacune des deux communautés syriennes. Une telle requête – souligne le communiqué parvenu à l’Agence Fides – a reçu également le soutien plein et entier du Patriarche d’Antioche des Maronites, S.Em. le Cardinal Boutros Bechara Rai. (GV) (Agence Fides 22/01/2016)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network