EUROPE/ESPAGNE - La pauvreté, principale cause des violations des droits de l’enfance

mardi, 24 novembre 2015 pauvreté  

PresidenciaRD

Madrid (Agence Fides) - La pauvreté, principale cause de violation des droits fondamentaux, prive également les plus jeunes de leurs besoins de base en matière d’instruction, d’assistance sanitaire, d’accès à l’eau potable et à une alimentation suffisante et adéquate. En outre, les conditions de vie précaires dans lesquelles se trouvent de nombreuses familles portent les plus jeunes à être victimes de toute sorte d’abus de la part de nombreux adultes sans scrupules qui exploitent la vulnérabilité des plus faibles à leur profit. L’organisation humanitaire espagnole Manos Unidas, engagée en particulier dans le domaine de la protection des mineurs, lutte contre ces causes qui condamnent les enfants à une vie de privations et de souffrances qu’ils ne devraient pas connaître à leur âge. Au cours des 18 derniers mois, l’ONG a approuvé 201 projets destinés à garantir le respect des droits de tout enfant dès sa naissance. En Afrique, 122 projets destinés à l’enfance ont été promus dans le domaine de l’instruction, de l’assistance sanitaire et de l’alimentation. En Asie également, l’ONG a accordé la priorité à 69 projets relatifs à l’instruction ainsi qu’à d’autres visant à améliorer les conditions de vie des enfants victimes du trafic d’êtres humains et réfugiés et à prévenir la prostitution enfantine. Parmi les projets réalisés en Amérique, l’ONG s’est concentrée sur l’amélioration de l’alimentation des mineurs et sur la protection des conséquences de la violence et des conflits armés. Selon les données des Nations unies, chaque jour 16.000 enfants de moins de 5 ans meurent dans le monde victimes de la pauvreté. (AP) (Agence Fides 24/11/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network