http://www.fides.org

Dossier

2006-01-14

L’Afrique en 2005: Panorama des événements les plus importants

Pour tracer un bilan de l’année qui vient de se terminer en Afrique, nous voulons donner sa place à l’espérance, malgré la présence des graves problèmes qui affligent toujours le continent. Malheureusement, en 2005 également, des famines, des maladies comme la malaria et le SIDA, des guerres civiles, qui ont fait des millions de réfugiés et de personnes déplacées, ont touché le continent africain. Parmi les problèmes, on trouve la famine provoquée par la sécheresse et des nuées de sauterelles, qui ont touché et touchent encore des pays comme le Niger, le Malawi et d’autres régions de l’Afrique Méridionale. Certains pays connaissent des situations politiques difficiles et complexes, comme le Congo après le pouvoir de Eyadema, et la Côte-d’Ivoire, dont la crise dure depuis le mois de septembre 2002 sans que l’on voie de solutions décisives. Le fléau de la guerre est toujours présent sur le continent africain. De vastes régions du Soudan, de la République Démocratique du Congo, de l’Ouganda et du Burundi, sont toujours secouées par des conflits dramatiques dont les principales victimes sont les civils, et en particulier les femmes et les enfants. La tragédie de la guerre a causé aussi d’autres drames, comme celui des millions de réfugiés qui, ayant fui des guerres qui sont désormais terminées, cherchent à rentrer dans leurs villages et pays d’origine. L’Angola, le sud du Soudan, le Burundi, le Libéria sont des pays qui doivent faire place à l'installation de millions de réfugiés, de personnes déplacées et de réfugiés internes. D’autres tensions naissent de conflits sur la distribution des ressources, en notamment des ressources pétrolières, comme c’est le cas dans plusieurs régions du Nigéria.
Mais, à côté de ces données négatives, d’autres montrent une Afrique qui tente, même si c’est avec difficulté, de s’affranchir d’une situation qui semble inéluctable et impossible à changer, mais qui, en réalité, peut être modifiée. Des pays ont fait ders progrès importants dans le domaine démocratique. Il y a eu des référendums constitutionnels (au Kénya et en République Démocratique du Congo) ; au Libéria, en proie jusqu’à ces dernières années à une guerre civile sanglante, on a voté pour la première fois de manière vraiment libre et démocratique, et, ce n’est pas un hasard si les électeurs ont choisi une femme comme Chef de l’Etat, la première en Afrique. Et précisément, la femme africaine, travaille souvent au premier plan dans la pacification et dans l’éducation à la démocratie. En République Démocratique du Congo, par exemple, des femmes et des religieuses travaillent activement dans les activités d’éducation civique organisées par l’Eglise.
Mais, à côté de cela, les femmes africaines sont toujours l’objet de discrimination au plan social, éducatif et sanitaire. De nombreuses femmes africaines doivent toujours subir la pratique de la mutilation sexuelle.
L’Eglise catholique a encouragé et a aidé par la prière et les œuvres, ces processus de développement et de changement. Les Evêques ont souvent fait entendre leur voix pour dénoncer des abus et des carences, mais aussi pour donner plus amplement la parole aux plus pauvres et apporter le réconfort aux personnes en difficulté. Au plan ecclésial, l’Eglise a célébré le 10° anniversaire de l’Exhortation Apostolique post-synodale « Ecclesia in Africa ». Il s’est agi d’un événement non seulement anniversaire, mais aussi d’une occasion pour plusieurs Conférences Episcopales de se pencher sur le chemin parcouru pendant ces dix ans. Parmi les événements plus significatifs, il faut indiquer la Rencontre organisée par des Conférences Episcopales africaines pour le 10° anniversaire de la publication de l’Exhortation Apostolique post-synodale « Ecclesia in Africa, qui s’est tenue au mois de septembre 2005 à Yaoundé, Capitale du Cameroun. Lors de cette Rencontre, qui a réuni une vingtaine d’Evêques de plusieurs Pays d’Afrique, des prêtres et des religieux, on a fait un bilan sur les 7 points de l’Exhortation Apostolique : ré-évangélisation, système éducatif, prise en charge de l’engagement dans la vie ecclésiale, santé, inculturation, justice et paix, communications sociales.

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network