http://www.fides.org

Edition Speciale

2006-01-28

EUROPE/ITALE - Il n’existe pas de rêves trop grands : « Rêver un monde sans la lèpre », est la campagne de l’Association italienne des amis de Raoul Follereau

Rome (Agence Fides) - À l’occasion de la Journée mondiale pour les malades atteints de la lèpre, cette année encore, plus de 2.000 volontaires de l’AIFO (Association Italienne Amis de Raoul Follereau) distribueront sur les principales places d’Italie des pots de « Miel de la solidarité ».
Parvenue à sa 6ème édition, l’initiative Miel se donne pour objectif de collecter des fonds en faveur des projets AIFO pour le traitement de la lèpre en Afrique et la sensibilisation des citoyens aux problèmes de la lèpre et à l’amélioration des soins de santé dans le continent africain. Le miel provient des petits producteurs des zones rurales de Zambie et de Croatie à travers le circuit du commerce équitable et solidaire. Il est emballé dans des sachets de jute confectionnés par les anciens malades de la lèpre du projet Sumana Halli de Bangalore, en Inde.
Cette initiative, l’une des plus vastes en Italie, dans le cadre de la collecte de fonds sur les places publiques, se distingue non seulement par les valeurs qu’elle entend véhiculer, mais aussi par le choix d’un canal, celui du commerce équitable, signe d’un comportement authentiquement solidaire et novateur, loin des modèles consuméristes imposés par la publicité.
En lançant cette manifestation en janvier 1954, Raoul Follereau, journaliste et écrivain français, voulait donner une voix à ceux qui, plus que tout autre au monde, subissaient les conséquences de cette maladie et de celles, nom moins douloureuses, de l’exclusion, de l’abandon, et de la réduction à une condition inhumaine. En 53 ans, cette journée a atteint une telle ampleur qu’elle a même dépassé les attentes de son initiateur.
Cette manifestation prend cette année encore plus d’importance à la lumière de la récente adoption, de la part de l’Organisation mondiale de la Santé, d’une nouvelle stratégie dans la lutte contre la lèpre. Le document stratégique pour la période triennale 2006-2010 marque en effet un tournant dans la politique de l’OMS contre la lèpre, caractérisée jusqu’ici par une approche purement statistique. Ce document introduit une nouvelle approche, centrée sur la personne et sur la communauté, en adoptant le principe de la santé globale, promu depuis le début par l’AIFO comme unique approche capable de protéger réellement la santé et la dignité des personnes.
En outre, la vaste campagne internationale contre la diffusion de la lèpre se donne pour but d’informer sur la curabilité de la maladie, afin d’éliminer le halo de peur qui l’accompagne encore et qui entraîne l’exclusion des malades ; favoriser la réhabilitation des personnes guéries, afin qu’elles puissent se réinsérer activement dans la société ; sensibiliser l’opinion publique sur l’importance des dons, afin de pouvoir offrir des traitements précoces qui évitent les lésions irréversibles ; informer la société civile sur les problèmes relatifs au sous-développement socio-sanitaire des pays à faible revenu.
La compagnie ghanéenne African Footprint International, a donné pendant le mois de janvier des spectacles de musique et de danses traditionnelles dans de nombreux théâtres de toute la péninsule pour sensibiliser l’opinion publique aux problèmes socio-sanitaires de l’Afrique. (AP) (28/1/2006 Agence Fides;)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network