http://www.fides.org

Asia

2003-09-05

ASIE / COREE DU SUD - LE PREMIER EVEQUE DE MONGOLIE, MGR PADILLA, REMERCIE L’EGLISE DE COREE POUR LES MISSIONNAIRES ET POUR LA COLLABORATION APPORTEE POUR LA CROISSANCE DE LA COMMUNAUTE CATHOLIQUE

Séoul (Agence Fides) – « La Mongolie, un monde où la foi catholique a été interdite dans le passé, a commencé à goûter les premiers fruits de l’évangélisation. A ce sujet, nous remercions de tout cœur l’Eglise de Corée de nous avoir envoyé de ses missionnaires, et pour l’appui chaleureux qui nous a été offert » : ce sont les paroles contenues dans la lettre de remerciement envoyée par Mgr Wenceslas Padilla, premier Evêque d’Oulan Bator, Capitale de la Mongolie, à la Conférence Episcopale de Corée du Sud. Le Cardinal Crescenzio Sepe, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples a exprimé sa reconnaissance pour l’œuvre des missionnaires coréens, pendant sa visite en Mongolie à la fin du mois d’août.
L’Eglise de Corée a commencé à aider et à collaborer étroitement avec l’Eglise de Mongolie il y a six ans ; il y a aujourd’hui trois prêtres et deux congrégations religieuses en Mission. Le Père Robert Lee Jun-hwa, du Diocèse de Taejon, premier prêtre coréen envoyé en mission en Mongolie, a commencé son travail en 1997, et s’est occupé des paysans et des populations les plus pauvres. Le Père Stephen Kim l’a rejoint en 2000, et s’est consacré aux activités pastorales avec la petite communauté catholique. Le troisième est le Père Simon Lee Ho-yeol, de la Société de Saint François de Sales ; les Sœurs de Saint Paul de Chartres travaillent à l’éducation des enfants et des jeunes, et à l’assistance pour les familles pauvres.
Récemment, une délégation de la Conférence Episcopale de Corée s’est rendue en Mongolie pour visiter les missionnaires coréens. Mgr Paul Ri, Archevêque de Taegu, qui dirigeait la délégation, les a encouragés à poursuivre leur travail et à enseigner à la population de Mongolie que « tous les besoins humains ne pouvaient être satisfaits par les seuls biens matériels, mais qu’ils avaient besoin de l’Amour de Dieu ».
En Mongolie, il y mille Coréens environ qui ont commencé des activités commerciales, et 30 d’entre eux sont catholiques et assistent régulièrement à la Messe et aux activités de la petite communauté catholique en Mongolie. « Pour aider les Mongols, l’exemple des Coréens est très important », a déclaré à l’agence Fides le Père Stephen King. « Nous faisons de notre mieux avec l’aide de Dieu ». (P.A.)
(Agence Fides, 5 septembre 2003, 32 lignes, 412 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network