http://www.fides.org

Asia

2003-09-04

ASIE / IRAK - LE NOUVEAU GOUVERNEMENT IRAKIEN EST UN PAS IMPORTANT POUR LE RETOUR A LA NORMALITE, DECLARE LE PERE NIZAR SEEMAN

Bagdad (Agence Fides) – « La naissance du nouveau gouvernement est un pas d’une grande importance pour que la vie en Irak retourne à la normalité ». C’est le commentaire du Père Nizar Seeman, prêtre syriaque du Diocèse de Ninive sur l’installation du gouvernement irakien de transition. « La première considération à faire, c’est que le nouvel exécutif est bien représentatif de la diversité de la société irakienne. Il y a 13 Ministres chiites, 5 sunnites, 5 kurdes, 1 chrétien, et 1 Turkmène ».
« Nous espérons, ajoute-t-il, que les personnes chargées seront d’une grande rigueur morale et professionnelle, et n’auront pas été mises là simplement pour remplir le vide ou pour contenter l’une ou l’autre partie ; parce que pour le nouvel Irak il faut des personnes qui, en premier lieu, travaillent pour les bien des Irakiens, et qui contribuent à effacer les larmes et les souffrances d’un peuple très éprouvé par des décennies de dictature et de guerres ».
Pour ce qui concerne la composition du gouvernement, le Père Nizar fait remarquer : « Du nouveau gouvernement, trois Ministères ont disparu, celui de la Défense, celui de l’Information, et celui des Oeuvres religieuses. Il s’y est ajouté, toutefois, pour la première fois, le Ministre des Droits de l’Homme. C’est un signe important de changement ».
Le Père Nizar conclut : « J’envoie au nouveau gouvernement mes vœux sincères, en espérant qu’il pourra être à la hauteur de la situation, et fera tout son possible pour rétablir l’Irak, et pour montrer au monde entier l’image splendide d’un Irak plein de vie et d’humanité. En tant que chrétiens irakiens, nous prions pour chaque membre du nouveau gouvernement, et en particulier pour le représentant chrétien, M. Behnam Zaia Buols, Ministre des Transports, pour que le Seigneur de la paix et de l’espérance leur donne toute la force et l’intelligence et la sagesse pour gouverner l’Irak ». (L.M.)
(Agence Fides, 4 septembre 2003, 27 lignes, 337 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network