http://www.fides.org

Asia

2003-08-01

ASIE / MALAISIE - DESSINS ANIMÉS ET THEATRE DES MARIONNELLES POUR LA CATECHESE ET L’ENSEIGNEMENT : UNE FAÇON EFFICACE DE PARLER DE JESUS AUX ENFANTS ET AUX JEUNES

Kuala Lumpur (Agence Fides) – Il n’y a pas que les robots japonais et les histoires fantastiques : à travers les dessins animés arrive efficacement aux jeunes le message de l’Évangile. C’est ce qu’affirme le Cahayasura Communication Centre, une structure spécialisée dans la communication sociale qui dépend de la conférence épiscopale de Malaisie. « L’activité de notre centre est très utile en vue de l’évangélisation de l’Église en Malaisie », a expliqué à l’Agence Fides Mgr Murphy Pakiam, le nouvel archevêque de Kuala Lumpur, où se trouve ce centre.
Chaque année, le centre organise des séminaires de formation destinés aux catéchistes, animateurs et professeurs de religion, pour les éduquer à l’usage des nouvelles technologies et des moyens tels que les dessins animés ou le théâtre et présenter le message chrétien aux enfants et aux jeunes. Le P. Paul Anthony, directeur du Centre, soutient que les dessins animés sont un excellent moyen pour raconter les histoires de la Bible et transmettre des valeurs morales. Les clips vidéo – a-t-il expliqué – stimulent les enfants au dialogue et au partage d’expériences, en les aidant à exprimer leurs sentiments et leurs opinions. Le catéchiste ou l’enseignante sont ainsi aidés à donner une catéchèse ou une leçon de façon interactive.
D’après les spécialistes qui opèrent au centre – graphistes, dessinateurs, animateurs – la technique utilisée aujourd’hui pour réaliser un dessin animé est tellement avancée que les personnages parviennent à communiquer n’importe quelle émotion, attitude ou expression du visage humain. C’est pourquoi les épisodes tirés de la Bible peuvent être représentés, eux aussi, de façon efficace.
Un autre moyen qui a beaucoup de succès auprès des enfants est le théâtre de marionnettes, souvent utilisé en Malaisie, surtout dans les écoles et les cours de vacances. Ce moyen a l’avantage de ne pas demander de grandes compétences techniques, mais seulement une bonne dose de manualité et de créativité pour construire des personnages de papier mâché, et une certaine habileté théâtrale pour présenter les histoires aux enfants. Les enfants peuvent construire et peindre eux-mêmes les marionnettes et leur donner un visage et la parole. Dans certains écoles et paroisses du diocèse, l’expérience a bien fonctionné, et les enfants ont participé à la représentation de l’histoire de l’arche de Noé.
Le Cahayasura Communication Centre, né comme centre de communication sociale de l’archidiocèse de Kuala Lumpur, fort de sa haute compétence et spécialisation, opère aujourd’hui comme Bureau national pour les communications de toute l’Église en Malaisie. (PA) (Agence Fides 1/8/2003)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network