http://www.fides.org

intention missionnaire

2005-08-29

Septembre 2005 : « Pour que l’engagement des jeunes Eglises à annoncer le message chrétien favorise son insertion profonde dans les cultures des peuples » Par Sœur Teresa Joseph, des Filles de Marie Auxiliatrice (FMA)

Rome (Agence Fides) - Dans la mémoire de l’Eglise résonnent les paroles de Jésus Ressuscité : « Allez dans le monde entier, et apportez le message de l’Evangile à tous les hommes » (Mc 16, 15). C’est une mission et, en même temps, un don gratuit dont chaque chrétien se fait un trésor et assume comme tâche à accomplir, en cherchant à en saisir les nuances. Le message chrétien est Jésus-Christ. Tous ceux qui L’ont vraiment rencontré pendant sa vie terrestre, ont su prendre en charge leur propre existence. La personne de Jésus, son message, et plus encore son style pour approcher les gens, pour faire exploser la vie là où elle était emprisonnée par le péché, par l’injustice et par la violence, ont offert à ses interlocuteurs la possibilité de goûter l’amour de Dieu Père pour la famille humaine.
La rencontre avec Jésus a le pouvoir de transformer les personnes. La bonté de Dieu, qui émane du Fils comme lumière, illumine et en même temps suscite à l’intérieur un grand désir de communiquer la Bonne Nouvelle de cette rencontre. Il suffit de penser à Jean Baptiste, à André qui amène à Jésus Simon son frère, à Philippe qui rapporte à Nathanaël la joyeuse nouvelle d’avoir trouvé Jésus, le Messie.
Le miracle de la rencontre avec Jésus doit se faire dans sa propre culture et dans son propre contexte historique et culturel, et toucher la personne au point d’interpeller sa liberté. C’est précisément au plus intime de son cœur que chacun décide de répondre. Il en découle un grand désir de se mettre à l’école du Maître, en embrassant avec joie l’ascèse de mourir à soi-même afin que la vie soit complète. Tout cela se réalise dans une permanence graduelle en présence de Jésus, qui conduit à une ouverture mentale telle qu’elle rend familières les voies du Seigneur. C’est précisément dans la voie de se conformer au Christ que les membres des jeunes Eglises créent dans leur cœur une place pour accueillir le message du Christ. Quelle voie meilleure y a-t-il pour que le message chrétien s’insère profondément dans les différentes cultures des peuples ?
La parole de Jésus devient alors lumière qui éclaire les valeurs de sa propre culture. En toute certitude, ces jeunes Eglises abondent de fraîcheur, d’enthousiasme et de force pour une annonce digne du message chrétien. Toutefois, pour que l’engagement de l’annonce du message chrétien par eux aide à son insertion en profondeur dans les cultures des peuples, il est urgent de faire une confrontation constante avec Jésus, marquée par l’esprit de discernement. L’Apôtre Paul donne la clef pour comprendre cela : examiner toute chose et retenir ce qui est bon (1 Thes 5, 19-21). Dans la Lettre aux Philippiens (1, 9-10), et dans la Lettre aux Romains (12, 1-2), avec une délicatesse extrême, il montre cette transformation graduelle de mentalité qui se plie au discernement vrai que le croyant est appelé à réaliser.
Quand les jeunes Eglises sont capables de penser le Christ avec leurs propres catégories culturelles, alors le message du Christ est vivant et présent au milieu d’eux et s’enracine dans leur culture. Le visage du Christ est un visage inculturé et le regard contemplatif fixé sur lui enseigne quelque chose de la culture. Trouver la place qui revient au Christ dans sa culture spécifique est un engagement de collaboration que les jeunes Eglises entreprennent en communion avec le Saint-Esprit.
Dans les jeunes Eglises, est en cours, grâce à la puissance de l’Esprit et à la présence vivante des croyants, l’élaboration d’une culture en syntonie avec les valeurs évangéliques, et dans une écoute attentive du Magistère. La multiplicité des engagements que ces communautés mettent au service des autres, donne le témoignage d’une culture en lien avec le message chrétien. Cette culture, aujourd’hui plus que jamais, ère de la globalisation et de la migration, doit parler de la vie non seulement aux croyants, mais à tout le territoire. Voici donc les problèmes dont doivent s’occuper les jeunes Eglises : l’universalité du message de Jésus, sa puissance de réconcilier, de guérir, de créer des communautés, la splendeur qu’il attribue à la vie humaine et la Mission de la famille à être « sanctuaire de la vie ». Seigneur Jésus, fais que ton Esprit continue à accompagner les jeunes Eglises, afin que ton message pénètre dans les cultures des peuples, afin que leurs valeurs typiques puissent être purifiées et conduites vers leur plénitude. (Sœur Teresa Joseph, FMA)
(Agence Fides, 29 août 2005)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network