http://www.fides.org

Asia

2003-07-24

ASIE / INDE - PLUS DE 10.000 DÉLÉGUÉS PROVENANT DE NOMBREUX PAYS D’ASIE DU 9 AU 16 AOÛT POUR LES « JMJ ASIATIQUES ». SOEUR NIRMALA PARLERA DE MÈRE TERESA AUX JEUNES

Bangalore (Agence Fides). Tout est prêt à Bangalore pour le troisième Asian Youth Meeting, surnommé par les organisateurs « JMJ Asiatique ». L’événement, intitulé « Les jeunes d’Asie pour la paix » aura lieu dans la capitale de l’état du Karnataka (Inde méridionale) du 9 au 16 août 2003 et est organisé par la Conférence Episcopale de l’Inde en collaboration avec la Fédération des Conférences Episcopales de l’Asie (FABC). « La participation a dépassé toutes les attentes les plus optimistes : nous attendons plus de 10.000 jeunes de tous les pays asiatiques. Nous attendons des délégations du Pakistan, du Bangladesh, du Népal, du Sri Lanka, du Laos, du Cambodge, de Mongolie, de Corée, du Japon, de Macao, de Malaisie, d’Indonésie, des Philippines et, naturellement, une grande participation de tous les diocèses d’Inde », explique à l’Agence Fides Bendict Jaikumar, responsable pour les communications de l’Asian Youth Meeting, « et le nombre de participations continue d’augmenter ».
L’événement aura une importance particulière pour l’Eglise asiatique : à la célébration d’inauguration seront présents : Mgr. Pedro Lopez Quintana, Nonce Apostolique en Inde ; Mgr. Cyril Baselios, Président de la Conférence Episcopale Indienne ; Mgr. Martinus Situmorang, indonésien, Président de la Commission pour les Jeunes de la FABC. L’invité d’honneur sera Soeur Nirmala Joshi, Supérieure Générale des Missionnaires de la Charité, qui parlera sur le thème : « Mère Teresa et les jeunes ».
A Bangalore, les organisateurs et les nombreux jeunes de la ville préparent des tentes et autres lieux d’accueil ; ils organisent des manifestations, mettent en place des banderoles et des décors. Et la grande croix de bambou qui a fait le tour des diocèses indiens en pèlerinage, en préparation aux JMJ asiatiques, se prépare à retourner dans la ville d’Inde qui accueille cet événement.
Ce sont les jeunes eux-mêmes qui évangélisent les autres jeunes. Dans le diocèse de Diphu, au nord-est de l’Inde, la Commission pour la Pastorale des Jeunes, guidée par le Père Tom Mangattuhazhe, a organisé une mission envers les jeunes des milieux ruraux, avec des initiatives de dialogues et des groupes de discussion, « pour ouvrir leurs vies à un développement complet, socio-culturel et spirituel, à la lumière de l’Evangile », a-t-il expliqué à l’Agence Fides.
« La rencontre sera une allégresse de couleurs, de races et de cultures, de jeunes unis en le même esprit : la recherche de l’amour pour Jésus Christ », commente à l’Agence Fides le Père Peter Chung Chi-kin, Directeur du Centre Pastoral de la Jeunesse du diocèse de Macao, qui se prépare à accompagner en Inde une importante délégation de jeunes chinois. « Nous avons préparé cet événement avec des rencontres mensuelles, depuis le début de l’année 2003. Les jeunes sont enthousiastes et ont déjà un avant-goût de cette expérience de communion et de partage avec les autres jeunes d’Asie. Ils auront l’opportunité de s’ouvrir à des cultures différentes et de connaître les vastes horizons de la mission de l’Eglise ».
Les délégués se confronteront à propos de la contribution des jeunes d’Asie pour la réconciliation à l’intérieur des différents pays asiatiques touchés par des guerres, des conflits éthniques et civils, des désordres sociaux, pour créer une authentique culture de paix au niveau local et mondial.
Cette manifestation n’est pas réservée aux jeunes catholiques ; des jeunes de d’autres religions y participeront pour élargir au maximum le discours de la paix : des bouddhistes, des hindouistes, des musulmans, des jeunes de cultes traditionnels. Les différentes sessions et les séminaires approfondiront les quatre piliers de la paix indiqués par l’encyclique « Pacem in Terris » (la Vérité, la Justice, l’Amour et la Liberté) considérés à des niveaux différents : individuel, communautaire, national, universel. Les discussions affronteront également des questions d’ordre pratique qui touchent la réalité des jeunes : la mondialisation, la lutte contre le terrorisme, le sida, l’abus de drogue et d’alcool, les déséquilibres écologiques, le chômage, le fondamentalisme, la société de consommation, la crise des valeurs.
(P.A.)(Agence Fides, 24 juillet 2003)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network