http://www.fides.org

Africa

2003-07-14

AFRIQUE / CONGO (REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE) - MISER SUR LES LAICS POUR LA NOUVELLE EVANGELISATION, PROMOUVOIR LA PAIX ET LA JUSTICE : LES INDICATIONS ISSUES DE LA CONFERENCE PLENIERE DES EVEQUES DU CONGO

Kinshasa (Agence Fides) – « L’Eglise du Congo veut miser toujours plus sur les laïcs pour une Nouvelle Evangélisation » déclare à l’Agence Fides l’abbé Valer Shango, porte-parole des Evêques du Congo. C’est ce qui ressort de l’Assemblée Plénière des Evêques du Congo, qui s’est tenue à Kinshasa du 7 au 12 juillet. « Pour favoriser la croissance d’un laïcat mûr, les Evêques veulent renforcer les Facultés Catholiques de Kinshasa et pensent à les fusionner pour créer une seule Université Catholique Congolaise ».
« Pour ce qui concerne les tristes événements belliqueux, les Evêques ont réaffirmé la nécessité du pardon et de la réconciliation, seule voie pour sortir de la logique de la violence. Le pardon doit toutefois être accompagné de la recherche de la justice et du juste dédommagement des victimes. Pour cela, les Evêques appuient avec force la création d’un tribunal Pénal International pour les crimes commis au Congo. L’Eglise elle aussi a eu ses martyrs dans ce conflit, les derniers sont les prêtres tués à Bunia au printemps dernier. Il s’agit d’un témoignage d’amour envers le peuple congolais qui a déjà payé un prix très élevé, au moins trois millions de victimes, et qui continue à souffrir ».
Le gouvernement, les groupes de rebelles et ceux de l’opposition politique qui ont adhéré aux accords de Sun City (Avril 2003) ont nommé 500 députés et 110 sénateurs pour le nouveau Parlement national. « Parmi les députés nommés, il y a aussi le Cardinal Frédéric Etsou, qui a refusé toutefois parce que cette charge n’était pas compatible avec son ministère ». (L.M.)
(Agence Fides, 14 juillet 2003, 24 lignes, 294 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network