AFRIQUE/NAMIBIE - Année de la Réconciliation en Afrique à compter du 29 juillet

lundi, 16 mars 2015

Windhoek (Agence Fides) – Les Commissions Justice et Paix doivent être au centre des programmes pastoraux de réconciliation, paix et développement promus par les différentes Conférences épiscopales africaines. C’est ce qu’affirme S.Exc. Mgr Gabriel Justice Yaw Anokye, Archevêque de Kumasi (Ghana) et Vice-président du SCEAM (Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar) dans son discours d’ouverture du Congrès « La justice et la paix au service de la réconciliation et du développement intégral en Afrique », qui s’est tenu dans la capitale de la Namibie, Windhoek, du 12 au 15 mars.
Selon un communiqué envoyé à l’Agence Fides, S.Exc. Mgr Anokye, par ailleurs Président de la Commission Justice, Paix et Développement du SCEAM, a souligné que « nous ne devons pas avoir peur d’appeler le mal par son nom ou de corriger les maux de la société, si nous voulons un continent vraiment réconcilié ». L’Archevêque a ensuite rappelé les trop nombreux jeunes impliqués dans les conflits africains et a demandé aux hommes politiques du continent de mobiliser la jeunesse non pas pour faire la guerre mais pour en faire un agent de paix et de développement.
Mgr Anokye a enfin annoncé que le SCEAM a proclamé une Année de la Réconciliation en Afrique, qui aura lieu du 29 juillet prochain au 29 juillet 2016. (L.M.) (Agence Fides 16/03/2015)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network